Dani Pedrosa
Dani Pedrosa sur le circuit Bugatti du Mans | AFP - Jean-François Monier

Pedrosa surprend Stoner

Publié le , modifié le

En tête de tous les essais libres, Casey Stoner n'a pas réussi à le rester en qualifications. La Pole du GP de France motoGP reste toutefois dans le giron Honda puisque Dani Pedrosa a coiffé l'Australien au poteau. La première ligne est complétée par Andrea Dovizioso (Yamaha). Le team Tech 3 est à l'honneur avec la 5e place de Crutchlow. Premier CRT, Randy de Puniet a réalisé le 12e chrono.

L’annonce de son retrait des Grands Prix a fait l’effet d’une bombe jeudi lors de la conférence de presse. Depuis le début des essais libres, Casey Stoner (Honda) n’a rien d’un futur retraité. S’est-il libéré d’un poids ? Toujours est-il que l’Australien a été crédité du meilleur temps de chaque séance d‘essais libres. Sur la lancée de son premier succès au Mans l’an dernier, Stoner était plus que jamais l’homme à abattre. En qualifications, le champion du monde a longtemps retenu ses tours afin de profiter d’une piste complètement sèche. Plusieurs fois il a frappé juste sauf sur son dernier run. Dans le trafic, l’Australien n’a pas pu se défendre comme il le souhaitait. Dani Pedrosa a lui trouvé une éclaircie dans la furia du dernier tour. L’Espagnol a mis tous le monde d’accord comme l’an passé.

Dans son box lors des cinq dernières minutes, Andrea Dovizioso attendait lui avec angoisse le drapeau à damiers. Après avoir vu Stoner puis Pedrosa lui passer devant, il redoutait de sauter en deuxième ligne. Ses petits camarades de jeu de Yamaha lui laissaient la main. « Je suis très content d’être en première ligne car c’est la course nationale du team Tech 3, indiquait l’Italien après la séance. J’ai un bon feeling avec la moto depuis vendredi. On verra demain mais je suis rapide dans ces conditions ». Tech 3 pouvait jubiler car ses deux pilotes encadrent la Yamaha officielle de Jorge Lorenzo. Spies suivant au 6e rang.

Rien ne bouge pour Ducati. Sur l’un de ses circuits fétiches, Valentino Rossi a échoué au 7e rang et Hayden au 11e. Randy de Puniet souffre en silence. Pas épargné par les blessures depuis trois saisons, le Français serre les dents et fait le job. « J’ai toujours des difficultés pour respirer et du coup, je m’économise ». Sans Colin Edwards qu’il a involontairement envoyé au tapis à Estoril, De Puniet traîne sa peine au sommet des CRT mais derrière presque tous les douze prototypes du plateau. Presque car Stefan Bradl a chuté et s’est classé 13e derrière le Francilien.

1. Dani Pedrosa (Honda) 1:33.638
2. Casey Stoner (AUS/Honda) à 0.303
3. Andrea Dovizioso (ITA/Yamaha) 0.338
4. Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha) 0.466
5. Cal Crutchlow (GBR/Yamaha) 0.540
6. Ben Spies (USA/Yamaha) 1.031
7. Valentino Rossi (ITA/Ducati) 1.269
8. Alvaro Bautista (ESP/Honda) 1.284
9. Hector Barbera (ESP/Ducati) 1.312
10. Karel Abraham (CZE/Ducati) 1.612
11. Nicky Hayden (USA/Ducati) 1.653
12. Randy de Puniet (FRA/Aprilia) 2.056
(1er CRT)
...
21. Chris Vermeulen (AUS/BMW-Suter) 5.020
(9e CRT)

Xavier Richard @littletwitman