Dani Pedrosa - Honda
Dani Pedrosa - Honda | AFP - VINCENZO PINTO

Pedrosa: "Je n'avais aucune pression"

Publié le , modifié le

Dani Pedrosa (ESP/Honda), vainqueur dimanche du Grand Prix d'Allemagne en MotoGP, a ensuite expliqué en conférence de presse qu'il n'avait ressenti "aucune pression" en début de course et que ce "sentiment inhabituel" avait contribué à sa victoire.

Qu'est-ce que ça fait de gagner à nouveau ?
 "C'est un sentiment incroyable, après tout ce qui s'est passé (ndlr:  trois courses ratées à cause d'une fracture de la clavicule droite au Mans,  lors du GP de France), et ça compense un peu les souffrances de ces dernières  semaines. Je pense que je ne peux plus jouer le titre mondial mais je veux  surtout remercier mes médecins, ma famille, et tous les fans qui m'ont soutenu  pendant cette période très dure pour moi. C'est super cool".
      
Comment s'est passé cette course ?
 "J'étais déjà super heureux de partir de la 1re ligne. Au début, j'étais  4e et j'avais un sentiment inhabituel. Je n'étais pas préoccupé, je n'avais  aucune pression, et je me contentais de rester avec Andrea (Dovizioso, sur la  3e Honda officielle). Je me suis détendu, je n'ai pas eu tendance à ne plus  sentir ma main, et petit à petit j'étais de mieux en mieux. J'avais de bonnes  sensations et la moto, avec moins d'essence, était plus facile à piloter dans  les virages, même si on manquait un peu d'adhérence. J'ai trouvé un bon rythme  et j'ai réussi à rester devant. C'était une course très difficile, j'ai  souffert physiquement à la fin, mais j'ai quand même pu la gagner".
      
Comment expliquez-vous que vous ayez déjà gagné cinq fois sur ce circuit  (dont trois fois en MotoGP) ?
"Cette année, c'était un peu spécial, parce qu'avec le tracé en sens  inverse (des aiguilles d'une montre), et donc une majorité de virages à gauche,  ça laissait un peu de répit à mon épaule droite. Sinon, c'est un circuit où il  y a souvent des courses très disputées, parce que ce tracé fait qu'il est très  difficile de faire la différence, et où il y a toutes sortes de réglages  possibles pour les motos, à cause de la portion lente et de la portion rapide.  Il y a aussi deux ou trois endroits où on peut freiner très fort et où il y a  beaucoup de place pour dépasser".

AFP