Ni recalé, ni réclamation, place à la piste !

Publié le , modifié le

Qu'on est loin de l'agitation de juin 2009 où Peugeot avait posé une réclamation sur la conformité de l'Audi R15, son unique rival. Cette fois, le Lion est resté bien sage, sûr de sa force, et affiche une belle sérénité lors de la plus importante semaine de la saison. Pour leur dernière sortie au Mans après quatre ans de bons et loyaux service, les 908 ont toujours autant la cote comme en témoigne la grosse affluence de dimanche au pesage.

Bien entendu, Audi aussi a attiré les foules lundi et la 78ème édition des 24 Heures du Mans s'annonce déjà comme une belle fête populaire. Dans la foulée des 1000 km de Spa, les deux constructeurs ont achevé une préparation optimale. Tout est fin prêt pour le jour J. "Notre préparation s’est bien déroulée, confirme Ralf Jüttner (Directeur Technique Audi Sport Team Joest). Par conséquent, la phase précédant la course était clairement plus détendue que l’an dernier ce qui, je l’espère, sera bénéfique pour Le Mans. Cette année, nous avons tout réalisé avec suffisamment d’avance pour une course comme Le Mans. Durant notre dernière séance de test, nous avons encore découvert des petites choses qui nous font voir l’avenir avec optimiste. Mercredi et jeudi, nous nous concentrerons sur la course, comme nous avons l’habitude de le faire. Le temps des essais additionnels sera sans aucun doute utile et consacré à des activités déjà planifiées. Sur notre agenda, nous avons encore suffisamment de choses que nous voulons et devons faire." Il ne faut donc pas s'attendre à une chasse au chrono du côté d'Audi avant la deuxième séance du jeudi...

Chez Peugeot, on reste zen. Il est vrai que la pression a changé de camp depuis l'an dernier. "Notre victoire aux 24 Heures du Mans 2009 nous a apporté une certaine sérénité, souligne Olivier Quesnel, Directeur de Peugeot Sport. Nous avions en effet l’impression d’être dos au mur l’an dernier. Nous avons toujours cette pression mais cette fois elle nous aide à avancer positivement. C’est la plus grande course au Monde et battre Audi, qui était le constructeur référent en endurance, nous a procuré une grande fierté. Nous avons fait tous les efforts possibles pour bien se préparer et pour gagner, mais chacun sait que tout peut arriver dans une course aussi longue et, malgré tout le travail qui a été mené, c’est Le Mans qui décidera de son vainqueur."

Dans l'ombre de Peugeot et Audi, ce sont 48 concurrents qui trépignent d'impatience. A l'issue des vérifications techniques, tout le monde est aptes à participer. Place désormais aux essais de mercredi, premier révélateur des forces en présence.