La Toyota TS030 lors des qualifications au Fuji Speedway
La Toyota TS030 lors des qualifications au Fuji Speedway | DR

Nakajima envoie la Toy en pole

Publié le , modifié le

En envoyant la Delta Wing dans un mur au Mans en juin denier, Kazuki Nakajima avait précipité les malheurs de Totyota. Cette fois, le Japonais est resté sur la bonne trajectoire pour décrocher la pole position des 6 heures de Fuji, avant-dernière manche du championnat du monde d'endurance (WEC). Sur ses terres, la Toyota TS030 a dompté les deux Audi R18 e-tron quattro N.1 et N.2. Elle sera favorite dimanche.

Quoi de mieux pour oublier Le Mans qu'une belle victoire à domicile. En obtenant la pole sur un circuit qu'il maîtrise, Kazuki Nakajima a déjà fait un grand pas vers la rédemption. Si aucun reproche ne lui a été fait en juin dernier, son dépassement raté est resté dans les mémoires car il a coûté cher au constructeur japonais, en tête de la course à ce moment-là. Nakajima a parfaitement déjoué les pièges du circuit de Fuji et a surtout dominé le grand rival Audi dans cette première bataille. L'écart est toutefois très faible car le japonais a devancé de 0''140 Benoît Tréluyer sur la première R18 hybride. En tête du WEC, l'équipage N.1 Tréluyer-Fässler-Lotterer pourrait accroître son avance sur le duo Kristensen-McNish, troisième temps ce matin.

Derrière les ténors, la Lola-Toyota de Rebellion est toujours là. La N.12 de Neel Jani signe le 4e chrono mais à 2''372 ! Un gouffre qu'il sera impossible à combler et qui ne fera que grandir tant Toyota et Audi placent à chaque course la barre un peu plus haute. Les HPD sont elles aussi dans le coup, celle du Strakka Racing devançant celle de JRM. En LMP2, la vitesse de pointe de Stéphane Sarrazin a encore fait un malheur. L'ex-top gun de Peugeot a mis sa HPD du team Starworks en pole avec un temps de 1'32"367 devant l'Oreca d'ADR-Delta et la Lola-Lotus de Liuzzi.Les Français de Signatech et Oak Racing sont eux en embuscade. Chez les GTE Pro, Porsche tient la corde grâce à la pole de Marc Lieb (1'40''289). Comme d'habitude, la course sera serrée car les quatre premières GT se tiennent en une seconde. Enfin, le GTE Am reste aux mains de la Corvette C6R Z1 de Larbre Compétition (1'41''386).

Classement des qualifications des 6 Heures de Fuji

1. Wurz/Lapierre/Nakajima (Toyota TS030 Hybrid) 1:27.499 
2. Fässler/Lotterer/Tréluyer (Audi R18 e-tron quattro) 1:27.639 
3. Kristensen/McNish (Audi R18 e-tron quattro) 1:28.370
4. Prost/Jani (Lola-Toyota) 1:29.871
5. Leventis/Watts/Kane (HPD-Honda) 1:30.051
6. Brabham/Chandhok/Dumbreck (HPD-Honda) 1:30.410
7. Belicchi/Primat (Lola-Toyota) 1:30.682
8. Baguette/Kraihamer/Sato (Oak Pescarolo-Honda) 1:30.912
9. Potolicchio/Dalziel/Sarrazin (HPD-Honda) 1:32.367 (1er en LMP2)
10. Martin/Graves/Nakano (Oreca-Nissan) 1:32.548