Muller WTCC Macao 112010
Yvan Muller (Chevrolet) domine la meute dans les rues de Macao | fiawtcc.com

Muller termine en roue libre

Publié le , modifié le

Sacré champion de WTCC en milieu de semaine sur décision de la FIA, Yvan Muller (Chevrolet) pouvait rouler "tranquille" dans les rues de Macao, théâtre du dernier acte du championnat 2010. Fort de ce 2e titre en trois ans, l'Alsacien a encore réussi un week-end sérieux avec une 2e et une 4e place dimanche. Il permet à la firme américaine, avec ses Cruze turbo-diesel, de remporter son premier titre constructeur en WTCC.

La grande nouveauté du week-end à Macao, c'est le premier succès en WTCC du Hongrois Norbert Michelisz (Seat) tandis que l'Italien Gabriele Tarquini (Seat) s'est assuré le titre honorifique de vice-champion du monde derrière Muller, une inversion des rôles entre 2009 et 2010. Car Muller n'a pas eu besoin de jouer des coudes entre les rails pour gagner une place. Il était déjà sacré en arrivant  après la décision de la Cour d'appel de la Fédération internationale de l'automobile de déclarer non conforme la boite de vitesse utilisée sur la BMW d'Andy Priaux, lors de la course d'Okayama (Japon), annulant les 18 points récoltés par le Britannique qui demeurait le seul pilote à pouvoir encore inquiéter Muller pour le titre 2010.

A Macao, Priaulx a tout perdu puisque, impliqué dans un carambolage lors de la première manche remportée par son compatriote Robert Huff (Chevrolet) et huitième dans la seconde, il n'apparaît même plus sur le podium final. Avec 331 points, Yvan Muller précède donc Gabriele Tarquini (276) et Robert Huff (276). L'Italien a devancé le Britannique au classement final grâce à son plus grand nombre de victoires (5 contre 3).