Johann Zarco
Johann Zarco (Derbi) | AFP - VINCENZO PINTO

Zarco champion du monde par KO

Publié le , modifié le

Le Français Johann Zarco (Kalex) est devenu champion du monde en catégorie Moto2 à la suite du forfait de son principal concurrent, l'Espagnol Esteve Rabat (Kalex) pour le Grand Prix du Japon qui se dispute dimanche.

Zarco, 25 ans, est le premier Français à succéder à Olivier Jacque,  champion du monde dans la catégorie intermédiaire en 2000, également au Japon.  Le dernier Français titré était Mike Di Meglio, en 125 cc, en 2008. Le champion du monde en titre, Esteve Rabat, s'est cassé le bras gauche  lors d'une séance d'entraînement la semaine dernière en Espagne. Venu au Japon  "extrêmement confiant en sa capacité de participer au Grand Prix", il a dû  renoncer après quelques tours d'essais sur le circuit de Motegi vendredi, la  douleur étant trop vive. Au Championnat, Rabat était le seul à pouvoir encore inquiéter Zarco, qui a  signé six victoires en 14 courses cette saison. Le Français devançait l'Espagnol de 78 points alors que dimanche soir, il  n'y aura plus que 75 points à distribuer aux vainqueurs lors des trois  dernières épreuves.

Le club des sept

Zarco est donc devenu le septième Français champion du monde de vitesse motocycliste. Sacré en Moto2 (600 cc 4 temps), il rejoint au palmarès Jean-Louis  Tournadre (1982), Christian Sarron (1984) et Olivier Jacque (2000), déjà titrés  dans cette catégorie intermédiaire, à l'époque des 250 cc 2 temps. Deux pilotes se sont également illustrés en 125 cc, petite cylindrée 2  temps abandonnée depuis fin 2011 et remplacée par les Moto3 (des 250 cc 4  temps, ndlr). En 2002, Arnaud Vincent (Aprilia) offrait une première couronne à  la France et Mike Di Meglio (Derbi), seul pilote titré encore en exercice,  actuellement en MotoGP, l'imitait en 2008.

Alain Michel, qui, avec 18 succès, détient le record français des victoires  en Grand Prix, a été champion du monde de side-car en 1990, une spécialité qui  évolue hors Grand Prix depuis 1997. De même, le Superbike, qui se dispute en parallèle avec le MotoGP, a connu  deux champions du monde français, Raymond Roche (Ducati) en 1990 et Sylvain  Guintoli (Aprilia) en 2014. Le premier champion du monde, tous sports mécaniques confondus, a été le  regretté Patrick Pons, en 1979 en Formule 750, une compétition ancètre du  Superbike organisée également hors des Grand Prix. Aucun pilote français n'a obtenu le titre suprême dans la catégorie reine  500 cc devenue MotoGP. Les meilleures résultats ayant été acquis en 500 cc par  Raymond Roche (3e en 1984), Christian Sarron (3e en 1985 et 1989) et Marc  Fontan (6e en 1983).

AFP