Victoire et 3e titre MotoGP, Marquez a tout gagné au Japon

Victoire et 3e titre MotoGP, Marquez a tout gagné au Japon

Publié le , modifié le

Honda ne pouvait rêver meilleur endroit pour voir son prodige Marc Marquez remporter son 3e titre en MotoGP. A Motegi, dans le fief du constructeur japonais, l'Espagnol a fait coup double : victoire et titre. Marquez a terminé la course devant Andrea Dovizioso (Ducati) et Maverick Vinales (Suzuki), et des chutes des pilotes Yamaha Valentino Rossi, pourtant parti de la pole position, et Jorge Lorenzo. Marc Marquez a été sacré champion en 125cc (2010) puis Moto2 (2012) et MotoGP (2013, 1014, 2016).

Le Catalan a bénéficié d'un concours de circonstances heureux avec les chutes des deux pilotes Yamaha, ses deux derniers concurrents pour le titre, sur ce circuit appartenant à Honda. Juste après s'être emparé de la deuxième place, après avoir doublé son coéquipier Jorge Lorenzo, Valentino Rossi est parti à la faute alors qu'il restait 18 tours à effectuer. 

A cinq tours de la fin, Lorenzo, sous la pression de Dovizioso, chutait à son tour, offrant le titre à Marquez à trois courses de la fin du Championnat. Marquez, qui signe son cinquième succès de la saison, a confirmé qu'il ne s'y attendait pas

"Quand j'ai vu Rossi par terre, j'ai attaqué fort pour gagner cette course (pour la première fois en MotoGP, ndlr)" a-t-il expliqué, se disant "stupéfait" d'apprendre par la suite la chute de Lorenzo, champion 2015.

Johann Zarco a réussi un très bon coup dans l'optique de conserver son titre mondial Moto2. 2e à Motegi derrière Tom Lüthi, le Français a repris le large au classement puisque son rival Alex Rins, à 1 pt derrière avant le départ ne s'est classé que 20e. Revoilà Zarco avec 21 pts d'avance avant les trois dernières courses de la saison.

En Moto3, en dépit de son titre acquis depuis le Grand Prix d'Aragon, le Sud-Africain Brad Binder (KTM) est parti de la 2e position sur la grille et n'a laissé le soin à personne de mener la course... jusqu'au dernier tour.
Dans l'ultime boucle, en effet, Enea Bastianini (Honda), qui flirtait cette saison avec le succès sans jamais le décrocher, lui a finalement soufflé la victoire pour 17/1000e de seconde, soit le diamètre d'une roue.

Les déclarations

Marc Marquez (ESP/Honda, vainqueur et champion du monde 2016) : "Incroyable! Avant la course, je ne m'attendais pas à être sacré ici où je pensais que cela serait impossible. Cependant, quand j'ai vu que Rossi avait chuté, j'ai attaqué fort pour remporter une nouvelle victoire. A trois tours de l'arrivée j'ai vu sur mon tableau de bord que Lorenzo aussi était sorti de la piste. A ce moment là j'ai dû faire trois ou quatre erreurs. C'était difficile de rester concentré. Ce titre a une saveur particulière après les nombreuses chutes qui ont émaillé ma saison passée et par le fait qu'il a été décroché à Motegi, fief de Honda. Honda a travaillé fort cette année et on a même pu le voir aujourd'hui sur un circuit où nous avions connu des difficultés par le passé. De mon côté, je me suis attaché à mieux comprendre le pneu avant Michelin. Cette saison a été exigeante mais fantastique. J'ai une pensée spéciale pour ma grand-mère disparue cette année et qui aurait été fière de ce troisième titre. Rendez-vous aux trois prochaines courses où on va peut-être retrouver un peu plus le "Style Marquez".

Andrea Dovizioso (ITA/Ducati, 2e) : "La course a été très difficile. J'ai fait un assez bon départ mais j'ai été heurté par Valentino au premier virage ce qui m'a fait perdre quelques places et surtout le contact avec le groupe de tête. Je suis resté calme et j'ai commencé à revenir sur Lorenzo tour après tour. Je n'ai pas voulu prendre trop de risques car il était facile de chuter aujourd'hui. Ce résultat est important pour moi et Ducati".

Maverick Vinales (ESP/Suzuki, 3e) : "Ce podium me satisfait pour deux raisons: l'écurie a réussi à obtenir de nombreuses améliorations depuis samedi me mettant à disposition une moto beaucoup plus facile. En outre, j'ai réussi à faire une course très sage. Le début n'était pas fameux mais j'ai décidé de ne pas m'énerver et d'économiser mes pneus pour la fin de course. Je suis très ému d'avoir terminé à la troisième place devant tout l'équipe dirigeante de Suzuki".

Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha, chute) : "Je suis très déçu car j'ai fait une erreur. J'ai attaqué trop fort alors que la moto n'était pas au mieux avec ses pneus. On avait fait le bon choix en Aragon mais pas ici. Je veux féliciter Marc Marquez car même s'il ne possédait pas la meilleure moto, il a été le plus régulier d'entre nous".

Classement du GP du Japon

1. Marc Marquez (ESP/Honda) 42:34.610
2. Andrea Dovizioso (ITA/Ducati) à 2.992
3. Maverick Vinales (ESP/Suzuki) à 4.104
4. Aleix Espargaro (ESP/Suzuki) à 4.726
5. Cal Crutchlow (GBR/Honda LCR) 15.049
6. Pol Espargaro (ESP/Yamaha Tech3) 19.654
7. Alvaro Bautista (ESP/Aprilia) 23.032
8. Danilo Petrucci (ITA/Ducati Pramac) 28.555
9. Scott Redding (GBR/Ducati Pramac) 28.802
10. Stefan Bradl (GER/Aprilia) 32.330
...

16. Loris Baz (FRA/Ducati Avintia) 1:04.440

PS: 18 pilotes classés sur 22 au départ. Abandons: Jorge Lorenzo, Valentino Rossi, Jack Miller, Eugene Laverty

Classement du championnat du monde MotoGP​

1. Marc Marquez (ESP/Honda) 273 pts CHAMPION
2. Valentino Rossi (ITA/Yamaha) 196
3. Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha) 182
4. Maverick Vinales (ESP/Suzuki) 165
5. Dani Pedrosa (ESP/Honda) 155
6. Andrea Doviziosio (ITA/Ducati) 124
7. Cal Crutchlow (GBR/Honda LCR) 116
8. Pol Espargaro (ITA/Yamaha Tech3) 106
9. Andrea Iannone (ITA/Ducati) 96
10. Hector Barbera (ESP/Ducati Avintia) 84
11. Aleix Espargaro (ESP/Suzuki) 82
12. Eugene Laverty (IRL/Ducati Aspar) 71
...
21 Loris Baz (FRA/Ducati Avintia) 24

NB: 26 pilotes classés

Xavier Richard @littletwitman