Lorenzo Rossi Yamaha Barcelone
Jorge Lorenzo et Valentino Rossi redonnent des couleurs à Yamaha cette saison | LLUIS GENE / AFP

Vers un nouveau duel Rossi-Lorenzo à Assen

Publié le , modifié le

Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, séparés d'un seul point au Championnat du monde, auront l'occasion au Grand Prix des Pays-Bas samedi à Assen de régler provisoirement une question de suprématie dans le monde du MotoGP. Les deux coéquipiers se battront à armes égales avec la Yamaha M1 qui a engrangé pas moins de sept succès à Assen, au nord du pays, au cours des dix dernières éditions.

Rossi cherchera non seulement à conserver la tête du Championnat mais aussi  à dépasser le "Campionnissimo" Giacomo Agostini, avec qui il détient le record  de six couronnes néerlandaises dans la catégorie reine. Le premier objectif "ne sera pas simple car Jorge est dans une forme  magistrale mais... moi aussi", a estimé Rossi qui se souvient avoir "réalisé de  bonnes courses ici".  Avec quatre succès d'affilée - ce qui n'est pas arrivé à Yamaha depuis  Rossi en 2008 - Lorenzo a réalisé la meilleure série de sa carrière et semble  en effet invincible. Depuis le départ du Grand Prix d'Espagne à Jerez  (Andalousie) jusqu'au drapeau à damiers de celui de Catalogne, il est resté 103  tours consécutifs en tête, ce qui est un record en MotoGP. "Assen est probablement l'un de mes trois ou quatre circuits préférés",  a-t-il prévenu. De fait, Lorenzo a déjà remporté quatre victoires (1 en 125 cc, 2 en 250 cc  et 1 en MotoGP) lors de ce "Dutch TT", 85e du nom, inscrit sans interruption au  calendrier depuis la création du Championnat du monde en 1949.

La couronne de Marquez en péril

Marc Marquez, dominateur l'an passé - il signait au Pays-Bas son huitième  succès de la saison - n'est pointé que 5e au classement général et aura à coeur  d'effacer ses deux derniers résultats blancs, conséquence de deux chutes en  Catalogne et en Italie. Relégué à 69 longueurs de Rossi, il doit impérativement engranger de  nombreux points s'il ne veut pas voir son titre mondial définitivement  s'envoler. En proie à une RC213V très nerveuse, le pilote Honda devrait piloter  une moto hybride construite à partir du châssis 2014 associé au moteur et au  bras oscillant 2015. Son coéquipier, Dani Pedrosa, dont le seul et unique succès ici remonte à  2002 en 125 cc, tentera de lui faciliter la tâche après avoir signé son premier  podium cette saison en Catalogne. Chez Ducati, rarement à l'aise à Assen, Andrea Dovizioso, cherchera à faire  aussi bien que l'an passé lorsqu'il avait terminé deuxième. Son coéquipier  Andrea Iannone, qui a déjà gagné en Moto2 à Assen en 2010, estime que "la  nouvelle GP15 devrait lui permettre de se battre avec les meilleurs" samedi.

Météo capricieuse

Suzuki, fort de ses deux premières places sur la grille en Catalogne -  première pole depuis Chris Vermeulen à Assen en 2007 - devrait pouvoir briller  sur cette piste qui a la particularité de posséder une des lignes droites les  plus courtes du Championnat avec moins de 500 mètres. En outre, Aleix  Espargaro, pilote officiel de la GSX-RR cette année, était déjà parti en pole  l'an passé au guidon d'une "Open" Yamaha Forward. La pluie, survenue l'an  dernier à une minute du départ, avait provoqué un certain affolement dans les  stands. Elle est également envisagée cette année. En Moto2, Johann Zarco (Kalex), victorieux en Catalogne pour la deuxième  fois de la saison, possède dorénavant 40 points d'avance au classement général  sur Esteve Rabat (Kalex), le champion en titre et auteur de la position de  pointe l'an passé. Enfin, en Moto3, Dany Kent est devenu en Catalogne le premier Britannique  depuis Barry Sheene en 1977 à remporter au moins quatre succès en une saison.  Au classement général, il devance désormais de 51 points l'Italien Enea  Bastianini, également sur une Honda.

AFP