Valentino Rossi va rempiler en 2021 avec Yamaha Petronas

Publié le , modifié le

Auteur·e : Antoine Limoge
Valentino Rossi (Yamaha)
Valentino Rossi (Yamaha) | GIGI SOLDANO / DPPI MEDIA / DPPI

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Une saison de plus pour l'éternel Valentino Rossi. L'Italien a confirmé en conférence de presse qu'il serait bel est bien présent l'année prochaine du côté de Yamaha Petronas. À 41 ans, c'est un dernier défi que se fixe le Doctor.

La passion l'a emportée. Valentino Rossi a décidé de rester une saison de plus en MotoGP. Il a avoué ce jeudi lors d'une conférence de presse " que tout était réglé." L'Italien basculera donc dans l'équipe satellite de Yamaha en 2021 tandis que Fabio Quartararo fera le chemin inverse. 

Une hypothèse confirmée aujourd'hui 

À l'issue de la journée d'essais qui s'est tenue sur le circuit de Jerez mercredi en vue du premier Grand Prix de la saison, dimanche en Espagne, Valentino Rossi avait déjà évoqué cette hypothèse en affirmant que sauf rebondissement, on le reverrait bien sur une moto en 2021.

"Je veux continuer à courir et à faire partie de la course" s'est justifié l'Italien expliquant son choix de poursuivre l'aventure en MotoGP. Il disputera sa dernière saison au sein de l'équipe d'usine en 2020 avant de rejoindre l'équipe satellite en 2021. "C'est un gros effort de ma part et je vais devoir travailler encore plus dur pour rester le plus performant", avoue tout de même le pilote italien. 

Fabio Quartararo prendra sa place chez Yamaha

C'est l'échange avec le pilote français qui aurait retardé la signature du contrat du nonuple champion du monde. "Oui tout est réglé mais je n'ai pas encore signé mon contrat. Il faut qu'on façonne encore l'équipe. Il y a beaucoup de personnes qui vont aller d'une équipe à l'autre comme Fabio et moi nous échangeons nos places", a indiqué Rossi. 

à voir aussi Les frères Marquez, Quartararo attendu, Rossi éternel... Les 5 choses à savoir pour la reprise de la saison de MotoGP Les frères Marquez, Quartararo attendu, Rossi éternel... Les 5 choses à savoir pour la reprise de la saison de MotoGP
Antoine Limoge