Suzuki et Honda au coude à coude

Suzuki et Honda au coude à coude

Publié le , modifié le

La Suzuki N.1, championne du monde en titre, menait toujours la 78e édition du Bol d'Or, après huit heures de course, devançant la Honda N.111 d'une vingtaine de secondes après 231 tours de piste.

Les deux motos ont échangé leurs positions au gré des ravitaillements, la  Honda ayant peut-être décidé tardivement de revenir en pneu pluie après  l'arrivée d'une nouvelle averse vers 21h30. Peu avant 21h00, la cinquième neutralisation de la course prenait fin, ce  qui portait à plus de 100 minutes le temps passé par les équipages derrière la  voiture de sécurité. Une trentaine de chutes, sans d'importants dommages corporels, avaient  jusque là été dénombrées en raison d'une pluie tenace qui avait accompagné les  46 motos en piste dès le départ.

La Kawasaki N.11, qui a remporté les deux dernières éditions du Bol d'Or,  partie de la 16e place, après de mauvaises qualifications dues à la chute de  Mathieu Lagrive, avait de nouveau touché terre, avec Grégory Leblanc à son  guidon, dès le 5e tour alors qu'elle était en 6e position. Reculant à la 26e  place, elle s'est replacée 4e à sept tours juste avant 23h00. Cette stratégie  lui permettra de récupérer sept points en vertu de la nouvelle réglementation  qui rétribue les dix meilleurs placés lors de la 8e heure.

Sutter à l'aise

Une autre Kawasaki, la N.8, de l'écurie Bolliger, s'est également montrée  efficace en ce milieu de nuit en pointant à la 5e place grâce à son pilote  suisse Daniel Sutter, le plus rapide dans ces conditions. Après la chute spectaculaire de Kevin Longearet, vers 20h00, au guidon de  la Kawasaki N.67, c'est la BMW N.13, passée de la 10e à la 6e place en deux  heures qui occupe la première place des Superstocks.

A noter également la belle remontée de la Honda N.55 de l'écurie National  Motos, cinquième des essais mais qui avait chuté en début de course pour  naviguer aux alentours de la 36e place à l'issue de la première heure et qui  pointe en 8e position à 23h30.

AFP