Zarco et Vinales roue dans roue
Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3) et Maverick Vinales (Yamaha) roue dans roue | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

MotoGP : Zarco prêt à mettre le feu au GP de France

Publié le , modifié le

La Zarcomania s’est emparée du circuit Bugatti ! Si Valentino Rossi reste le champion le plus adulé du public, Johann Zarco a enflammé la piste et les tribunes. Dimanche, il sera un acteur majeur de la course au même titre que Vinales, Rossi et Marquez.

« Le public se lève et crie. Je me retourne en pensant que c’était pour Valentino Rossi. Mais non c’était pour moi… » Malgré ses deux titres mondiaux en Moto2, Johann Zarco se considère encore comme un second rôle en MotoGP. Pas au niveau du talent mais au niveau de la notoriété. Pourtant, le pilote Yamaha Tech3 ne ménage pas ses efforts depuis le début de saison pour crever l’écran. Six tours en tête au Qatar puis trois top 5 ont posé le motard dans la hiérarchie. Meilleur rookie et accessoirement 6e au championnat du monde avant la manche française, Zarco bluffe le public et les stars du MotoGP.

Zarco "adoubé" par Rossi

« Zarco, c’est une grosse surprise, lâche Rossi. Enfin surprise non car tout le monde s’attendait à ce qu’il soit rapide car il est double champion du monde Moto2. Mais il fait bien plus. » Un adoubement du « Doctor » vaut toutes les distinctions. Il faut dire que l’Italien a vu de très près le numéro 5. Quelques frictions en course à Austin et à Jerez qui ont forcé le respect. « J’ai été agressif sur certains dépassements mais dans cette catégorie, si on ne fait pas ça, on ne passe pas », assume Zarco.

Festival en qualifs

Samedi, le Français a encore fait très fort. Victime d’une chute lors des essais libres en début de matinée à cause d’une piste humide, il a vite rebondi pour accéder à la Q1 dans son ultime tour, grillant au passage la Honda de Dani Pedrosa. Rebelote en Q2 pour le gain de la première ligne derrière Vinales et Rossi. Un rêve ? Même pas. « Je le vis bien, reprend Zarco. Même si c’est un film, je ne m’endors pas. Je cours en MotoGP pour être devant, pas pour autre chose. » Et si le Français apportait sa 500e victoire en Grand Prix à Yamaha ?

La 500e de Yamaha ?

« Je jouerai en faveur de Yamaha », rassure-t-il au cas où il devrait se battre avec les deux machines au diapason officielles. Un premier podium dans la catégorie serait déjà un très bon résultat. « Je vais profiter de cette première ligne pour rester avec les top pilotes ». Une fois devant, Zarco verra. « Il y a un moment pour être agressif et un moment de contrôle. Quand on ne peut plus attaquer, il faut savoir se résonner. » C’est aussi la clé de son succès.