Le duel entre Marc Marquez et Maverick Vinales
Le duel entre Marc Marquez (Honda) et Maverick Vinales (Yamaha) va animer la saison 2017 du MotoGP | GIGI SOLDANO / DPPI Media / DPPI

MotoGP : Vers un duel Marquez - Vinales ?

Publié le , modifié le

Le MotoGP remet le contact ce week-end à l'occasion du GP du Qatar sur le circuit de Losail, manche d'ouverture du championnat du monde. Voici un tour d'horizon des forces en présence.

  • Un match à 5 ?

Un match à 5 ?

2016 restera une année exceptionnelle. Neuf vainqueurs différents lors des 18 courses disputées, il y a peu de chances que cela se reproduise. Si redistribution des cartes il y a, ce sera pour resserrer le nombre de candidats à la première place. Pour Marc Marquez, le tenant du titre, les élus n’iront pas au-delà « quatre ou cinq ». Pour différentes raisons. D’une part parce que les meilleurs pilotes auront évidemment les meilleures machines et qu’ils vont truster les podiums. D’autre part parce l’incertitude liée aux conditions météo a été réduite. « L'an dernier la pluie a beaucoup aidé sur certaines courses, explique Marquez. Dans ces conditions, certains pilotes pourraient prendre plus de risques. Mais cette année tout est plus stable au niveau de l'électronique et des pneus ». En clair, les top-pilotes pourront eux aussi attaquer sans craindre outre-mesure la chute.

  • L’année Maverick Vinales ?

L’année Maverick Vinales ?

Le MotoGP se prépare à un nouveau chapitre. Entre les vieillissants Valentino Rossi (38 ans) et Dani Pedrosa (31 ans), et dans une certaine mesure Jorge Lorenzo (29 ans), et la nouvelle génération des Marc Marquez (24 ans) et Maverick Vinales (22 ans) une page se tourne. Avec l’arrivée du jeune prodige de Suzuki chez Yamaha en remplacement de Lorenzo, parti chez Ducati, tout est en place pour un nouveau duel de géants. Davide Brivio, le "team-manager" de l'écurie Suzuki semble le penser: « Maverick va se battre pour remporter le titre, mais pas seulement cette saison, il le fera pour les 10 prochaines années. Le duel entre Marquez et Vinales va nous accompagner pendant longtemps », prédit-il. Après avoir dominé les essais hivernaux en nocturne sur le circuit de Losail, Vinales semble mûr pour remettre ça en ouverture de la saison et lancer sa quête du titre mondial dans la catégorie reine. « Je trouve qu'on peut encore améliorer les réglages électroniques et gagner un ou deux dixièmes, donc on a une marge de progression et on n'est pas encore à la limite, a expliqué Vinales. Si on fait la même chose sur le premier GP que lors des essais hivernaux, on pourra prétendre à la victoire. »

  • Rossi en perte de vitesse ?

Rossi en perte de vitesse ?

Son aura est intacte et Valentino restera à jamais comme le plus grand pilote moto de tous les temps. Si la fin de son règne est très souvent évoquée et redoutée par le monde de la moto, elle est effective depuis 2009, date de son dernier titre. Tout proche d’une 10e couronne mondiale en 2015 (6 en catégorie reine, 1 en 250cc et 1 en 125cc), le « Doctor » a peut-être laissé passer sa chance, même si on l’a bien aidé du côté de Marc Marquez. Vice-champion pour la 3e année consécutive, l’Italien n’apparaît plus comme le favori N.1. Dans la guerre des mots qui excite désormais le paddock, Marquez a lancé la première pique en affirmant en février que "sur la vitesse pure, sur un tour », il voyait « Maverick plus rapide que lui ». Les premiers essais libres au Qatar lui donnent pour l’instant raison mais tout le monde sait combien Rossi est un formidable compétiteur qui excelle davantage en course que sur un tour.

  • Johann Zarco dans le coup ?

Johann Zarco dans le coup ?

C’est un « peu » notre Giacomo Agostini. Celui qui détient les records de titres mondiaux de vitesse et de victoires en GP …pour un pilote français. Fin octobre, au terme d'un éblouissant Grand prix de Malaisie, Johann Zarco est devenu le premier pilote à réaliser le doublé dans la catégorie Moto 2 depuis son apparition en 2010, et surtout le premier Français à conserver une couronne mondiale en Grand Prix. Avec 16 victoires (15 en Moto2 et une en 125 cc), il est déjà le pilote français le plus titré de l'histoire, devant des monuments comme Christian Sarron ou Olivier Jacque. Son arrivée en MotoGP était programmée. Le voir sur la plus haute marche du podium n’est pour l’instant qu’un rêve. « J'entame cette première saison en MotoGP très motivé, avec le sourire. Le premier objectif c'est d'être le meilleur débutant cette saison pour avoir le titre de "rookie" de l'année », a expliqué le pilote de 26 ans à l'AFP. Doté d’une Yamaha privée dans le team français Tech3, Zarco sait qu’il disposera d’une machine capable de rentrer dans le top 10 à chaque course. Travailleur acharné et intelligent en course, il a toutes les armes pour bien faire. « Quel plaisir d'aller au-delà de 300 km/h, reconnaît-il. C'est vraiment une belle adrénaline. Je suis content, jour après jour, d'avoir pu faire beaucoup de kilomètres, en commettant peu d'erreurs. Au final, je sens qu'on n'est pas loin. Il y a toujours de quoi progresser, mais j'ai réalisé une bonne adaptation depuis le mois de novembre ». Encourageant 8e des premiers essais libres, Zarco est déjà sur la bonne voie.

Calendrier 2017​

26 mars: GP du Qatar à Losail (en nocturne)
9 avril: GP d'Argentine à Termas de Rio Hondo
23 avril: GP des Amériques à Austin (Texas)
7 mai: GP d'Espagne à Jerez de la Frontera
21 mai: GP de France au Mans
4 juin: GP d'Italie au Mugello
11 juin: GP de Catalogne à Barcelone
25 juin: GP des Pays-Bas à Assen
2 juillet: GP d'Allemagne au Sachsenring
6 août: GP de la République Tchèque à Brno
13 août: GP d'Autriche au Red Bull Ring-Spielberg
27 août: GP de Grande-Bretagne à Silverstone
10 septembre: GP de Saint-Marin à Misano
24 septembre: GP d'Aragon au Motorland Aragon (Espagne)
15 octobre: GP du Japon à Motegi
22 octobre: GP d'Australie à Phillip Island
29 octobre: GP de Malaisie à Sepang
12 novembre: GP de Valence (Espagne)