MotoGP : Quartararo, Zarco, Marquez, Mir, Rossi, beaucoup d'ambitieux pour une saison très ouverte

Publié le , modifié le

Auteur·e : Alexandra Lopez
Joan Mir
Joan Mir (Suzuki) champion du monde en titre, aura beaucoup à faire cette saison pour ne pas flancher et conserver sa couronne. | GIGI SOLDANO / Stdio / DPPI via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La MotoGP fait son grand retour dimanche 28 mars avec le Grand Prix du Qatar. Joan Mir, champion du monde l’an passé remet son titre en jeu. Beaucoup veulent lui succéder. D’un Fabio Quartararo revanchard à Valentino Rossi en passant par le retour du roi Marc Marquez (absent sur cette première course), la saison s’annonce passionnante.

• Joan Mir en place pour défendre sa couronne

Le champion du monde en titre remet déjà sa couronne en jeu. Une couronne qu’il avait remportée l’an passé, non pas grâce à un grand nombre de victoires (il n’en compte qu’une seule), mais grâce à une régularité hors pair sur l’ensemble de la saison. En plus de son unique succès au Grand Prix d’Europe, l’Espagnol a réussi à placer sa Suzuki sur le podium à six reprises mais a également fait preuve d’une grande intelligence de course en terminant devant ses rivaux sans prendre de risque. 

Toujours chez Suzuki, le pilote de 23 ans "espère pouvoir montrer un plus gros potentiel que l’an passé" tout en expliquant à Motorsport.com être d’accord sur le fait "qu’on n’a pas encore vu le meilleur Mir". Cette saison il devra être en grande forme et montrer les crocs pour défendre son bien, dans un paddock plein de rivalités.

• Marc Marquez, le retour du roi, oui, mais pour quand ?

Sera-t-il capable de revenir au top de sa forme ? Après plus de sept mois loin des circuits à cause d’une fracture du bras à la suite d'un accident à Jerez, la question est plus que légitime. En tentant de reprendre le guidon seulement une semaine après sa première opération en juillet 2020, le sextuple champion du monde en MotoGP n’a fait qu’aggraver la situation. Par la suite, il a du subir deux opérations supplémentaires, la dernière datant de décembre dernier.

S’il a pu remonter sur une Honda en entraînement, début mars sur le circuit de Montmelo en Catalogne, Marc Marquez a été contraint de renoncer aux deux premiers Grand Prix de la saison, au Qatar. "J'aurais adoré pouvoir participer à la course d'ouverture du Championnat du monde, mais nous devrons continuer à travailler pour être en mesure de retrouver les conditions optimales qui nous permettront de revenir à la compétition", a-t-il indiqué sur les réseaux sociaux. 

à voir aussi Moto GP : L'octuple champion du monde Marc Marquez ne participera pas à la première course de la saison au Qatar Moto GP : L'octuple champion du monde Marc Marquez ne participera pas à la première course de la saison au Qatar

Un nouveau bilan médical devrait avoir lieu le 12 avril prochain pour pouvoir confirmer sa participation à la course de Portimao au Portugal, le 18 avril. Le pilote reste tout de même réaliste quant à ses objectifs sur cette nouvelle saison et explique ne pas savoir "combien de temps cela va prendre" pour qu’il puisse redevenir celui qu’il était et se battre pour des podiums et des victoires. S’il ne retrouve pas son niveau d’antan, Marquez pourrait laisser une belle ouverture à ses nombreux concurrents.

• Fabio Quartararo, la fougue de la jeunesse

Après avoir été élu meilleur rookie de l’année 2019 pour sa première saison en Moto GP, Fabio Quartararo s’est retrouvé dans les favoris pour jouer le titre de champion du monde l’an dernier. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’en est pas passé loin. Le pilote niçois a commencé sa saison sur les chapeaux de roue en signant deux victoires consécutives aux Grand Prix de Jerez et d’Andalousie en juillet 2020, faisant de lui le premier Français à s’imposer en catégorie reine depuis Régis Laconi, 21 ans plus tôt. Une troisième victoire au GP de Catalogne en septembre, lui a également permis de reprendre la tête du classement et d’espérer un peu plus un couronnement…

à voir aussi Moto GP : Fabio Quartararo, une année pour apprendre à être un champion Moto GP : Fabio Quartararo, une année pour apprendre à être un champion

Mais la suite du championnat s’est compliquée pour le Tricolore qui a fini 8e à 44 points du champion du monde, après une saison raccourcie en raison du coronavirus. Une chose est sûre, cette année, celui qui a rejoint l'écurie officielle Yamaha à la place de Valentino Rossi, aura à coeur de prendre sa revanche et de démontrer qu’il est capable, à seulement 21 ans, de briller pendant une saison entière. "La première année en MotoGP, on a fait des podiums, l'année dernière, des victoires... Il manque le dernier pas, être champion du monde. J'ai pris énormément d'expérience en 2020, je me sens prêt pour ce challenge", a assuré le Français à l’AFP.

• Johann Zarco plus en confiance sur sa nouvelle moto

Johann Zarco a connu une période difficile chez KTM en 2019. Après de mauvais résultats liés à de grandes difficultés à s’adapter aux caractéristiques de sa moto, le pilote avait été écarté de l’équipe un an avant la fin de son contrat. Mais le natif de Cannes a réussi à rebondir l’année suivante au sein d’une écurie habituée au fond de grille, Avintia Racing. Le double champion du monde en Moto 2 a réalisé une saison assez régulière avec notamment une pole position et un podium (3e) à Brno en République tchèque malgré une moto pas vraiment performante.

Cette saison, Zarco se retrouve aligné chez Pramac, la principale écurie satellite de Ducati. Une occasion en or pour le Français qui prendra le guidon d’une moto usine très puissante, comme il a pu le démontrer en devenant le pilote Moto GP le plus rapide de l’histoire. En effet, jeudi 11 mars lors des tests de pré-saison sur le circuit de Losail au Qatar, Zarco a atteint 357,6km/h, lui permettant de croire un peu plus à une année de conquête. "J’ai atteint un bon niveau en 2020 et ce serait génial si, en 2021, je pouvais être compétitif et aller chercher les podiums ou même une victoire. L’an dernier, il y a eu beaucoup de vainqueurs différents, cela me donne à penser que ce sera mon tour cette année", a-t-il déclaré à l'AFP.

• Valentino Rossi, le vétéran qui fait de la résistance

La saison 2020 est à oublier pour Valentino Rossi mais ce n’est pas pour autant que le pilote de 42 ans a décidé de raccrocher. Après une année compliquée avec un bilan de zéro victoire et un seul podium, le septuple champion du monde en catégorie reine a terminé 15e du championnat, son pire résultat depuis ses débuts. Tout y est passé : problèmes techniques, chutes, mais aussi infection à la Covid-19.

Pas gâté l’an passé, Rossi ne désespère pas et sera tout de même présent pour une 22e saison consécutive en Moto GP, après avoir quitté Yamaha pour son écurie satellite Petronas-SRT en gardant l'assurance de piloter une moto d'usine. S’il n’a plus goûté à la victoire depuis trois saisons et 58 courses, l’Italien sera au rendez-vous sur les circuits, pour au moins tenter de décrocher son 200e podium en catégorie reine. "Je veux essayer d'être compétitif et plus fort que ces deux dernières années, de me battre pour les podiums et pour gagner des courses" avait-il déclaré à l’AFP le 3 mars dernier.

-

à voir aussi MotoGP: Rossi veut se "battre pour le podium et la victoire" en 2021 MotoGP: Rossi veut se "battre pour le podium et la victoire" en 2021