MotoGP : Quartararo reverdit avec le 9e temps de la 2e séance d'essais libres du GP d'Europe

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Le Français Fabio Quartararo (Yamaha) à l'attaque
Le Français Fabio Quartararo (Yamaha) à l'attaque | AFP - JOSE JORDAN

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Quelques heures après la 1re séance d'essais libres disputée sur une piste mouillée, la 2e séance s'est, elle, jouée sur piste plus sèche, lors du GP d'Europe à Valence. Totalement hors du coup ce matin, Fabio Quartararo (Yamaha), en lice pour le titre mondial, s'est ressaisi en réalisant le 9e temps. Johann Zarco (Ducati), l'autre Français en lice, à son avantage ce matin, a suivi le chemin inverse en passant de la 4e à la 17e place. Jack Miller (Ducati), comme le matin, s'est montré le plus rapide.

Ce matin, c'était la soupe à la grimace. En ce début d'après-midi, sur une piste en train de sécher à mesure que le temps passait, Fabio Quartararo a repris des couleurs en même temps que sa Yamaha se hissait dans la lutte au meilleur temps. Terminés les gestes d'humeur matinaux, le Français était de nouveau dans le coup, d'avantage à son aise. Et dans un week-end où la pluie devrait jouer un rôle prépondérant, lors de l'antépénultième épreuve de la saison, c'était le moment parfait pour retrouver des sensations.

à voir aussi Moto GP : Revivez les essais libres du Grand Prix d'Europe Moto GP : Revivez les essais libres du Grand Prix d'Europe

Car avec les 14 points de retard qu'il compte sur Joan Mir (Suzuki), le leader du championnat du monde, Quartararo sait qu'il ne peut pas perdre de terrain. Le temps est compté, et faire partie des dix meilleurs temps l'assure pratiquement (surtout si la 3e séance d'essais libres se dispute sur piste mouillée) d'envisager des qualifications plus sereines. Un temps suffisant pour lui offrir peut-être une place au soleil, alors que son rival, Joan Mir, auteur du 11e temps mais finalement classé 10e par le déclassement d'Oliveira, a arraché de peu sa place dans le Top 10, qui pourrait être salvatrice étant donné cette incertitude quant aux conditions météorologiques.

Loin devant, Jack Miller a réédité sa performance du matin en étant le plus rapide. Sur sa Ducati, il a fait fort