MotoGP Grand Prix Amériques Marc Marquez 042017
L'Espagnol Marc Marquez (Honda) | AFP - Gigi Soldano

MotoGP : Marc Marquez remporte le Grand Prix des Amériques pour la 5e fois

Publié le , modifié le

L'Espagnol Marc Marquez (Honda) a remporté pour la cinquième année consécutive le Grand Prix des Amériques, comptant pour le Championnat du monde MotoGP, dimanche à Austin (Texas). Marquez, champion du monde en titre de la catégorie-reine, a devancé l'Italien Valentino Rossi (Yamaha), 2e à 3 sec 069/1000e, et son coéquipier et compatriote Dani Pedrosa, 3e à 5 sec 112/1000e.

Marquez s'est relancé avec brio après un début de saison décevant (4e au Qatar, abandon en Argentine) sur un circuit qui lui réussit très bien. Il avait réussi la veille la pole position, comme les quatre années précédentes. Mais cette victoire, la 30e en MotoGP, n'a pas été une promenade de santé: Pedrosa l'a surpris au départ et il lui a fallu dix tours pour prendre le meilleur sur son coéquipier.

Marquez: "On a bien travaillé"

"Cela a été une course difficile, il a fallu que je garde mon calme, mais je suis content car après l'Argentine, on était loin, mais on a bien travaillé et on est bien là", s'est félicité Marquez, qui est invaincu aux Etats-Unis avec un total de neuf victoires en MotoGP à Austin, Indianapolis et Laguna Seca. L'Espagnol Maverick Vinales (Yamaha), auteur d'un début de saison parfait avec ses victoires au Qatar et en Argentine, a chuté dès le 3e tour. Il a abandonné la première place du classement général à Rossi qui a signé à 38 ans son meilleur résultat à Austin, malgré une pénalité après un accrochage en course avec le Français Johann Zarco, 5e.

Les Italiens brillent en Moto2 et Moto3

En Moto2, c'est l'Italien Franco Morbidelli est toujours invaincu depuis le début de la saison. Morbidelli, déjà vainqueur au Qatar et en Argentine, a devancé le Suisse Thomas Lüthi (Kalex), 2e à 2 sec 633/1000e, et le Japonais Takaaki Nakagami (Kalex), 3e à 6 sec 809/1000e. Le pilote Kalex, auteur de la pole position la veille, a dû toutefois repousser les assauts de Lühti, revenu à moins de 2/10e à neuf tours de l'arrivée. "Quand j'ai vu que mon avance était supérieure à une seconde, j'ai commencé à me relacher et à faire quelques erreurs, ce qui lui a permis de revenir", a regretté Morbidelli. "Il a fallu que je remette un peu les gaz et que je retrouve ma concentration, mais c'est une victoire importante, car ce circuit ne m'avait jamais réussi jusqu'ici", a-t-il insisté.

Enfin, en Moto3, l'Italien Romano Fenati a réussi un retour tonitruant au sommet, huit mois après avoir été remercié par son ancienne écurie en pleine saison 2016. Fenati a signé à 21 ans sa huitième victoire, son 16e podium, en Moto3 devant l'Espagnol Jorge Martin (Honda), 2e à 4 sec 504/1000e, et un autre Italien Fabio di Giannantonio (Honda), 3e à 4 sec 527/1000e.

Réactions:

Marc Marquez (ESP/Honda, vainqueur): "C'est une victoire importante, il fallait vraiment qu'on revienne après ce qu'il s'était passé en Argentine (abandon, NDLR), mais cela a été une course difficile, j'ai mis du temps à comprendre le comportement de mes pneus. Je suis content d'être de retour dans la course pour le championnat. Quand j'ai vu que Maverick (Vinales) avait abandonné, cela n'a strictement rien changé à ma stratégie de course, car mon but était de gagner. Certains ont dit que j'avais déjà perdu mon titre après l'Argentine, je suis content d'avoir montré qu'on était encore là. Ce n'est pas encore parfait, on travaille dur, mais on peut encore améliorer la moto. Ce circuit, et plus largement ce pays, me sourit, je ne sais pas pourquoi, mais cela serait bien qu'il y ait plus de courses aux Etats-Unis (rires). La saison est encore longue, cela promet d'être une belle bataille avec Maverick et Valentino, qui n'était peut-être pas le plus rapide mais qui est très constant".

Valentino Rossi (ITA/Yahama, 2e du GP des Amériques): "C'est une grande surprise pour nous aussi de se retrouver à la première place du Championnat du monde, on a besoin de temps pour comprendre cette moto, mais elle me permet d'attaquer en fin de course, c'est très bien. On a disputé que trois courses, cela sera difficile de rester à la première place avec Marquez et Vinales qui sont très rapides. Depuis que je fais de la compétition, mon premier objectif en début de saison est de gagner une course, c'est toujours la même chose pour moi, on va voir ce qui va se passer en Europe, je suis dans une bonne position avant d'aborder des circuits que j'adore. Mais il va falloir continuer à travailler. (A propos de sa pénalité de 3/10e pour son accrochage avec Johann Zarco) Je n'ai rien à dire sur la pénalité, pas contre je veux dire quelque chose à propos de Zarco, c'est un pilote très rapide, il a un énorme potentiel, mais la MotoGP n'est pas la Moto2".

Classement MotoGP:

1. Marc Marquez (ESP/Honda) les 21 tours (115,773 km) en 43 min 58 sec 770/1000e
2. Valentino Rossi (ITA/Yamaha) à 3.069
3. Dani Pedrosa (ESP/Honda) à 5.112
4. Cal Crutchlow (GBR/Honda LCR) à 7.638
5. Johann Zarco (FRA/Yamaha Tech3) à 7.957
6. Andrea Dovizioso (ITA/Ducati) à 14.058
7. Andrea Iannone (ITA/Suzuki) à 15.491
8. Danilo Petrucci (ITA/Ducati) à 16.772
9. Jorge Lorenzo (ESP/Ducati) à 17.979
10. Jack Miller (AUS/Honda) à 18.494

Classement Championnat du monde:

1. Valentino Rossi (ITA/Yamaha) 56 points
2. Maverick Vinales (ESP/Yamaha) 50
3. Marc Marquez (ESP/Honda) 38
4. Andrea Dovizioso (ITA/Ducati) 30
5. Cal Crutchlow (GBR/Honda LCR) 29
6. Dani Pedrosa (ESP/Honda) 27
7. Johann Zarco (FRA/Yamaha Tech3) 22
8. Jonas Folger (GER/Yamaha Tech3) 21
9. Scott Redding (GBR/Ducati) 21
10. Jack Miller (AUS/Honda) 21