MotoGP : Johann Zarco "A mon tour !"

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jean-Baptiste Lautier
Johann Zarco
Johann Zarco lors des essais de pré-saison au Qatar, le 6 mars 2021. | GIGI SOLDANO / Stdio / DPPI via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après une première saison au guidon d'une Ducati d'ancienne génération, Johann Zarco a été promu dans l'équipe Ducati Pramac avec une moto usine pour cette nouvelle saison. Le désormais expérimenté pilote de 30 ans se confie sur ce changement de team et ses objectifs à l'approche du premier Grand Prix de la saison au Qatar, dimanche 28 mars.

Comment vous sentez-vous sur cette nouvelle Ducati ?
Johann Zarco : "J’ai fait de bons essais il y a quinze jours au Qatar. J’ai fait une belle découverte de la moto. Je m’attendais à avoir les mêmes sensations que l’année dernière parce que c’est presque la même Ducati, mais finalement il y a beaucoup de petites évolutions qui permettent de tout faire mieux. J’ai eu le record de vitesse de 357,6 km/h (record du monde). C’est anecdotique mais d’avoir pu faire monter le curseur ça a permis de faire un petit coup de buzz et c'était plutôt bon."

Vous avez donc changé d’équipe. Vous êtes-vous déjà familiarisé avec la manière de fonctionner de ce nouveau staff ?
JZ : "J’ai découvert le team aux essais et je me suis tout de suite très bien senti. Même avant de travailler ensemble on avait l’impression qu’on se connaissait depuis déjà longtemps. C’est parce qu’on se croise depuis plusieurs saisons. L’ambiance est géniale, je retrouve le feeling que j’avais en 2017 chez Tech3, je suis plutôt content. L’équipe et la moto sont faites pour les podiums. C’est une moto usine, ça permet de se mettre des objectifs plus haut. Et quand quelqu’un (Jack Miller) a déjà fait des bons résultats l'année passée dans la même équipe et au même endroit, tout le monde se dit que c’est encore possible. Ça pousse tout le monde à être très performant d’entrée."

Comment abordez-vous le premier Grand Prix au Qatar ?
JZ : "J’ai opté pour rester au Qatar entre les tests et les deux courses parce que je n’avais pas envie d’être dans les aéroports, de prendre plusieurs avions. J’ai préféré m’entraîner à l’hôtel et profiter du soleil et de la chaleur. J’ai eu de longs moments pour moi et je suis content de ça."

Vous êtes monté une fois sur le podium l’année dernière, quel bilan tirez-vous de cette saison 2020 ?
JZ : "Ça n’a pas été une année constante au niveau des résultats mais j’avais besoin de rebondir. J’ai fait ce qu’il fallait avec un beau podium, une pole position. J’ai souvent été dans le coup et même s’il y a eu plusieurs erreurs, l’important c’était de revenir au niveau et de reprendre confiance, ce que j’ai totalement pu faire."

Quel est votre objectif cette saison ?
JZ : "En étant réaliste, il faut viser le top 5 et pouvoir y rester. Dans l’idéal, ce serait d'être rapidement sur le podium pour pouvoir penser à la victoire. L’objectif c’est de donner le maximum à chaque course pour mettre les circonstances bout à bout pour essayer de gagner."

Depuis deux ans, l’autre français Fabio Quartararo a remporté des courses et fait aussi partie des meilleurs pilotes. Est ce que ça vous donne encore plus envie de gagner ?
JZ : "Il n’y a pas de guerre, s’il y a deux Français sur le podium c’est tant mieux. Lui a déjà gagné, moi je suis sur ce chemin là pour espérer m'imposer. Ça m’a pas donné plus envie de gagner mais vu que c’est un jeune qui est arrivé et que moi j’ai déjà eu pas mal de déboires ces deux dernières années, ça pousse à se dire : ‘Bon, à mon tour !’”

Vous allez être au côté d’un rookie cette saison, Jorge Martin. Vous êtes le leader mais comptez-vous aussi apprendre de ce tout jeune pilote ?
JZ : "On peut apprendre de tout le monde. Selon la rapidité de son évolution je peux apprendre de lui. Pour l'instant, c'est lui qui décortique toutes les informations de chaque pilote Ducati pour progresser plus vite. L’entente est très bonne."