MotoGP - Grand Prix d'Aragon : Alex Rins remporte son premier succès de la saison, Quartararo perd la tête du championnat

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
Alex Rins
Alex Rins remporte son premier Grand Prix en MotoGP | JOSE JORDAN / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Au Grand Prix d'Aragon, Fabio Quartararo n'imaginait sans doute pas vivre un tel cauchemar. Parti en pole position, le Français, gêné par sa hanche, termine 18e et perd la tête du championnat du monde des pilotes au profit de Joan Mir, 3e. Alex Rins, au guidon de sa Suzuki, remporte son premier succès de la saison au terme d'une magnifique lutte avec Alex Marquez (Honda).

En Espagne, Fabio Quartararo ne s’attendait sans doute pas à vivre une course aussi dure. Parti en pole, le Niçois a payé son manque de rythme, sa hanche douloureuse à la suite d’une chute hier lors des essais étant sans doute un début de réponse. Au contraire des deux Suzuki, d’Alex Rins et de Joan Mir, et de la Honda d’Alex Marquez, petit frère de Marc, roi de la discipline. 

Départ poussif pour Quartararo, Vinales passe en tête

Au départ, Fabio Quartararo perd, d’emblée, sa première place au profit d’un Maverick Vinales auteur d’un départ canon au guidon de sa Yamaha officielle. L’Espagnol, boosté par la perspective de faire un rapproché au classement des pilotes, haussait le ton et creusait, peu à peu, l’écart sur le Français. Derrière, la Suzuki d’Alex Rins, 10e sur la grille, pointait, déjà, au quatrième rang. Au cinquième tour, alors qu’il en restait 18 à parcourir, Alex Rins dépassait Fabio Quartararo, en grande difficulté, le Français se retrouvait 3e, avant de perdre le rythme. Un défaut que subissaient les autres pilotes Yamaha dont Maverick Vinales, qui tombait à la 4e place.

Marquez et les Suzuki en rythme, pas Quartararo

Gêné par sa hanche, et par un pneu défaillant, dans les virages, au point de ne plus pouvoir tenir le point de corde, le Français, en perdition, voyait ses adversaires le passer un à un. D’abord un surprenant Alex Marquez, qui s’envolait vers un magnifique podium, le deuxième consécutif, puis Nakagami et tous les autres. Le Français terminait à la 18e place. Dur contraste entre le rythme en course du Français et celui de Joan Mir, 3e, son adversaire le plus proche au classement des pilotes. Devant Mir, son coéquipier Alex Rins semblait sur une autre planète lors de ce Grand Prix d’Aragon.

Passé en tête au 7e tour, le pilote espagnol ne lâchait jamais sa position, même après une belle bataille avec Alex Marquez. Ce dernier, était plutôt satisfait à l'issue de la course. "Je ne m’attendais pas à finir sur le podium en partant de si loin (11e). Je suis dans une bonne dynamique. J’ai bien travaillé tout le week-end, déclarait le petit frère de Marc, j’ai fait un bon travail pour préserver mon pneu arrière mais je commençais à perdre l’avant donc je suis content de finir sur le podium." Rins, double vainqueur l’an passé, remporte son premier succès de la saison. Un succès mérité, tant il a dominé. À noter également la belle performance de l'autre pilote français Johann Zarco, parti 16e pour son 200e départ dans la catégorie reine, qui prend une belle 10e place au terme d'une belle remontée. 

Joan Mir prend les commandes

Auteur d'une très belle course, le Mallorcain de 23 ans prend, avec 121 points, la tête du championnat du monde des pilotes avec 6 points d'avance sur Fabio Quartararo. À l'issue de ce week-end espagnol, on assiste à un léger regroupement puisque 4 pilotes se tiennent désormais en 15 points. Maverick Vinales, 4e de la course, pointe à la 3e place du championnat avec 109 points, 3 unités d'avance sur le pilote Ducati Andrea Dovizioso

Tout ce beau monde a désormais rendez-vous la semaine prochaine, sur le même circuit, pour le Grand Prix de Teruel. Réaction attendue pour Fabio Quartararo.