Marc Marquez
Marc Marquez | Andrea Diodato / NurPhoto

MotoGP - GP d'Autriche : Marquez mate les Ducati et prend la pole

Publié le , modifié le

En pole position sur le terrain préféré de ses rivaux : Marc Marquez, battu la semaine dernière en République tchèque, a remis les pendules à l'heure en décrochant samedi la pole position du Grand Prix d'Autriche de MotoGP, pour deux millièmes, devant les Ducati.

"Ici, c'est comme si c'était Ducati-Land. Ils sont très rapides. J'ai réussi à me montrer rapide pendant toutes les séances", s'est réjoui Marc Marquez après avoir décroché une 49e pole position dans la catégorie reine.

Si à la fin des qualification, il ne dispose que de deux millièmes d'avance sur l'Italien Andrea Dovizioso (1:23.241 contre 1:23.243), il marque les esprits après une défaite à la régulière il y a une semaine à Brno en République tchèque et le doublé Ducati, Dovizioso devant l'Espagnol Jorge Lorenzo.

Pour l'Espagnol de 25 ans, l'Autriche est l'un des très très rares territoires qui lui a résisté, puisque depuis le retour de la MotoGP à Spielberg en 2016, il n'a jamais réussi à s'imposer --5e en 2016 et 2e en 2017.

"Ce sera sec demain, ce sera important d'être très concentré, parce qu'ils évoluent à un très bon rythme. Ils sont très constants", a souligné Marquez en évoquant les Ducati.

Rossi seulement 14e

"La première ligne, c'est toujours l'objectif. Je suis content du chrono que l'on a fait, je ne m'attendais pas à cela. Les conditions étaient étranges, avec la pluie qu'il y a eu. On n'étaient pas si confiant que cela", a reconnu "Dovi", satisfait de se retrouver devant son coéquipier Lorenzo sur la grille.

Premier poursuivant de Marquez au Championnat du monde, l'Italien Valentino Rossi a réalisé la très mauvaise opération des qualifications de samedi: 11e des essais libres, le septuple champion du monde de la catégorie reine a été obligé de passer par la première séance où il n'a réalisé que le 4e temps, et a été privé de la seconde session.

Résultat : l'Italien de 39 ans partira dimanche de la 5e ligne, en 14e position. Il n'a été si mal classé que neuf fois dans sa carrière en 284 départs en MotoGP. La dernière fois remonte au GP d'Australie en 2016 (15e sur la grille).

AFP