MotoGP : Fabio Quartararo vainqueur devant Johann Zarco, doublé français historique au GP de Doha

Publié le , modifié le

Auteur·e : Loris Belin
Fabio Quartararo lors du GP de Doha.
Fabio Quartararo, vainqueur du GP de Doha devant Johann Zarco. | KARIM JAAFAR / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Fabio Quartararo est de retour au sommet ! Le pilote français a remporté le Grand Prix de Doha dimanche 4 avril, sa première victoire avec l'écurie d'usine Yamaha. Les Bleus ont signé un carton plein avec la deuxième place de Johann Zarco (Pramac Ducati), qui devient nouveau leader du classement pilotes du Championnat du monde. Son coéquipier, le débutant espagnol Jorge Martin (Pramac Ducati), parti en pole position, complète le podium.

Comme un air hexagonal dans le désert de Losail. Les deux pilotes français Fabio Quartararo (Yamaha) et Johann Zarco (Pramac Ducati) ont signé un incroyable doublé bleu-blanc-rouge dimanche sur le circuit qatari. Loin du compte en début de course, Quartararo a signé un véritable festival dans les derniers tours pour détrôner les Ducati de Zarco et Jorge Martin (3e), et signer sa quatrième victoire en MotoGP.

Pour sa deuxième course avec la Yamaha officielle, "El Diablo" confirme sa place parmi les tous meilleurs pilotes de la planète. Son compatriote Zarco se consolera volontiers avec sa deuxième place, la même que celle acquise une semaine plus tôt sur le même circuit, qui lui permet de prendre la tête du classement pilotes du Championnat du monde. Un dimanche historique pour les sports mécaniques français !

Fabio Quartararo avait déjà fait fort l'an passé avec ses premiers succès, l'éclosion d'un talent évident. L'acte de naissance d'un immense champion a peut-être un peu plus eu lieu ce dimanche au Qatar. Avec une moto moins puissante que les Ducati, le pilote de 21 ans a dû patiemment construire son succès. Quartararo a un temps pointé à la 9e place après sept boucles, en queue du peloton de tête, et coincé derrière Aleix Esparagaro (Aprilia) pendant de longs kilomètres. 

Mais le Niçois s'est montré offensif comme jamais depuis ses débuts dans la catégorie-reine pour remonter tour après tour dans le classement. À coups de trajectoires agressives, de freinages les plus tardifs possibles, et d'un petit brin de chances quand Jack Miller (Ducati) et Joan Mir (Suzuki), puis Francesco Bagnaia (Ducati) ont commis quelques erreurs. Quartararo a fini par déposséder Jorge Martin, en tête du Grand Prix de l'extinction des feux jusqu'à trois tours de la fin. Même un passage sur un débris dans le dernier tour ne pouvait pas contrecarrer le bonheur absolu du pilote français.

"J'ai vraiment fait tout le contraire du premier Grand Prix, j'ai beaucoup mieux joué avec les pneus, a-t-il réagi sur Canal+. J'ai essayé de préserver mon pneu pour la fin de course. J'ai vu Maverick Viñales revenir fort, cela m'a poussé. Je n'ai pas beaucoup de victoires (quatre en MotoGP) mais celle-ci est vraiment spéciale, c'est sûr." Après un départ tambour battant dans la saison 2020 avec des succès bien moins accrochés, Fabio Quartararo sème de nouvelles promesses.

Une première depuis 1954

Comme la semaine passée sur le circuit de Losail, une Yamaha a fini par mater les Ducati et leur vitesse de pointe supersonique. Johann Zarco a pourtant fait de son mieux pour s'accrocher aux avant-postes. Blotti dans les échappements de son jeune coéquipier Jorge Martin (finalement 3e après 19 tours en tête en partant de la pole) toute la course durant, il a fini par faire la différence dans le dernier tour, à l'expérience.

"Cela s'est bien passé, comme la semaine dernière, s'est-il réjoui au micro de Canal+. Jorge a été impeccable, surtout après la mi-course. C'était assez gérable. À chaque fois qu'un pilote essayait de me passer, j'avais le temps de pouvoir le repasser avec notre moteur. J'avais une bonne énergie pour suivre Fabio mais je n'ai pas réussi à dépasser Jorge avant le dernier tour. Cela s'est quand même passé comme il le fallait."

Avec une nouvelle deuxième place, son 15e podium en MotoGP et le 50e de sa carrière (catégories inférieures incluses), Zarco s'empare de la tête du Championnat du monde pilotes devant le duo Yamaha Quartararo – Viñales (5e ce dimanche). Jamais depuis 1954, deux pilotes français n'avaient partagé le podium d'un Grand Prix dans la catégorie reine de la course deux roues. Quartararo et Zarco pouvaient savourer l'instant et chanter à l'unisson une Marseillaise à jamais dans les annales de la discipline.