MotoGP : Fabio Quartararo va remplacer Valentino Rossi en 2021

Publié le , modifié le

Auteur·e : Xavier Richard
Fabio Quartararo double Valentino Rossi
Quartararo en plein dépassement de son idole Rossi à San Marin. | AFP

Coup de tonnerre en MotoGP avec l'annonce de la titularisation de Fabio Quartararo chez Yamaha pour les saisons 2021-2022. Ce n'est pas vraiment une surprise tant le Français, rookie de l'année 2019, a crevé l'écran la saison dernière. En revanche, au lendemain de la prolongation de Maverick Vinales dans le team aux diapasons, cette annonce entretient le doute sur l'avenir de Valentino Rossi.

Avec 6 poles, 7 podiums et de fantastiques passes d'armes avec Marc Marquez en 2019, Fabio Quartararo avait tapé dans l'oeil de Yamaha. Régulièrement devant les M1 du team officiel, le Français avait rapidement reçu du matériel performant dans le team satellite Petronas. Son recrutement à partir de 2021 suit cette logique d'autant que le Niçois représente l'avenir de la discipline. "Fabio n'a que 20 ans mais il déjà démontré une grande maturité sur et en dehors de la moto", a commenté Lin Jarvis le manager de l'équipe Yamaha officielle. Fabio et Maverick vont produire une grande émulation dans l'équipe." Quartararo n'a pas ménagé ses efforts pour arriver à ce statut de pilote d'usine. "Je suis ébloui par ce que mes agents ont obtenu au cours des derniers mois, a-t-il réagi. Cela n'a pas été simple à obtenir mais j'ai maintenant un plan de trois ans clair et j'en suis très heureux." Il faut remonter à 1998 pour trouver la trace d'un pilote français dans le team Yamaha officiel. A l'époque, les Japonais avaient accordé leur confiance à Jean-Michel Bayle.

Quartararo récompensé, Rossi dans l'attente

Pour continuer à voir Valentino Rossi en MotoGP après 2020, tout va dépendre du niveau des M1 cette saison. Et même dès le début de saison. "Après en avoir discuté, Yamaha et Rossi ont convenu que la décision personnelle de l'Italien de rester ou non un pilote actif en Championnat du monde MotoGP en 2021 sera prise mi-2020", précise Yamaha dans un second communiqué.  Si le nonuple champion du monde entretient donc le suspense sur son avenir, on l'imagine mal à 42 ans (en 2021), rester en Grand Prix sans l'assurance de pouvoir viser la victoire. L'Italien aura le choix. Si la M1 lui donne satisfaction et que les résultats sont là, il aura à sa disposition une machine officielle et le soutien du constructeur. En revanche, rien ne dit que ce sera sous la bannière du Yamaha factory Racing.