Johann Zarco
Le pilote français Johann Zarco. | GIGI SOLDANO / DPPI Media / DPPI

Moto : Johann Zarco endosse son nouveau rôle de "pilote d'usine" avec KTM

Publié le , modifié le

Le pilote français de MotoGP Johann Zarco est entré de plain-pied dans le monde des coureurs d'usine avec la présentation mardi de sa nouvelle équipe KTM, qui ambitionne de jouer dans la cour des grands.

"C'est ma première présentation pour une équipe d'usine", s'est réjouit Johann Zarco qui courait l'an passé dans la catégorie reine de la vitesse moto avec Tech3, l'équipe satellite de Yamaha qui a abandonné cette année la marque au diapason pour le constructeur autrichien. "Après quelques séances d'essai, je suis très satisfait", a-t-il ajouté, cité dans un communiqué de l'équipe KTM, arrivée en MotoGP en 2017 et qui entend se rapprocher des Japonais Honda, Yamaha et Suzuki et de l'Italien Ducati, après avoir terminé 5e du Championnat en 2018.

Lors des trois jours d'essais de présaison sur le circuit de Sepang (Malaisie) qui se sont déroulés la semaine dernière, le Français de 28 ans n'a signé que le 17e temps, juste devant son coéquipier, l'Espagnol Pol Espargaro, à près d'une seconde et demie du plus rapide, l'Italien Danilo Petrucci sur Ducati. "Même si nous nous améliorons beaucoup aux essais, nous voyons qu'il y a encore beaucoup à faire et qu'il faut progresser", a-t-il souligné mardi.

Le premier Grand Prix de la saison se déroulera le 10 mars au Qatar, sur le circuit où Johann Zarco avait réalisé l'an passé la pole position avant de mener la course pendant quelques tours et de terminer 8e. Une nouvelle session d'essais aura lieu du 23 au 25 février sur ce même circuit qui permettra à l'équipe autrichienne et au pilote français de mieux s'étalonner.

Du côté de Tech3, qui alignera les pilotes portugais Miguel Oliveira et malaisien Hafizh Syahrin, le patron français Hervé Poncharal a qualifié les tests de Sepang de "très intéressants". Oliveira y a réalisé le 19e temps, juste derrière les KTM d'usine, et Syahrin le 21e.

AFP