Marc Marquez
Marc Marquez s'impose à Motegi et devient champion du monde pour la 5eme fois. | AFP

Moto GP : Marc Marquez s'impose au Japon et s'offre un cinquième titre mondial

Publié le , modifié le

Insubmersible Marc Marquez. Le pilote espagnol s'est imposé samedi au Japon, sur le circuit de Motegi, et décroche ainsi sa cinquième couronne mondiale en Moto GP, à 3 Grand Prix de la fin de la saison. Marquez (Honda HRC) a parfaitement su maîtriser les offensives d'Andrea Dovizioso (Ducati Team) qui pouvait retarder l'échéance du sacre de son rival, mais l'Italien a finalement chuté en fin de course. Cal Crutchlow (Honda LCR) et Alex Rins (Suzuki Team) complètent le podium. Johann Zarco (Yamaha Tech 3) termine sixième.

Rien n'arrête Marc Marquez. Sixième sur la grille de départ du Grand Prix du Japon à Motegi, l'Espagnol a su trouver les ressources pour s'imposer dans une course qu'il aura maîtrisé de bout en bout. À 25 ans, il décroche une cinquième couronne mondiale, la troisième consécutive, et n'est plus qu'à deux longueurs des 7 sacres de Valentino Rossi (Yamaha Factory). Le pilote Honda ne s'était d’ailleurs jamais imposé en s'élançant de la sixième place, de quoi donner un peu plus d'ampleur à son impressionnant palmarès. 

Secoué par Andrea Dovizioso en début de Grand Prix, Marquez n'a jamais tremblé durant les 24 tours qui forment le circuit nippon. Et pourtant il y avait de quoi : l'Italien, deuxième au classement des pilotes, pouvait retarder le sacre mondial de son homologue en s'imposant à Motegi. Parti de la pole devant Johann Zarco (Tech 3) et Jack Miller (Ducati), Dovizioso n'a mis qu'un seul tour avant de voir  Marquez revenir à sa hauteur. Le champion du monde en titre a profité d'un contact entre le Français et l'Australien pour revenir deuxième, dans le sillage de la Ducati du pilote transalpin. La suite ? Un mano a mano entre les deux hommes, et surtout, la patience d'un Marquez qui a attendu près de 20 tours avant de véritablement attaquer son homologue. 

La petite frayeur de l'Espagnol à la mi-course lorsqu'il a vu sa roue frôler le gazon à la sortie d'un vibreur n'aura eu aucune conséquence sur l'échéance finale. Solide et déterminé à mettre fin au suspens du championnat du monde dès ce dimanche, Marquez a définitivement débordé Dovizioso à 4 tours de la fin du circuit, laissant l'Italien impuissant. La fin de course aura même été cauchemardesque pour le pilote Ducati, qui a chuté deux tours plus tard. Une chute comparable à celle qui lui avait coûté le titre à Valence en fin de saison dernière. 

Marc Marquez s'est finalement imposé assez logiquement au terme d'un parcours difficile, sur lequel il n'est jamais parvenu à décrocher de pole position. Cal Crutchlow (Honda LCR) et Alex Rins (Suzuki Team) ont complété le podium alors que le Français Johann Zarco n'aura pas été capable de confirmer sa très bonne deuxième place sur la grille (6e). Avec 5 titres, Marquez égale un certain Michael Doohan, et continue d'écrire un peu plus sa légende.