Marc Marquez
Le pilote espagnol Marc Marquez (Honda) | AFP - HENDRIK SCHMIDT

Marquez profite de l'aubaine

Publié le , modifié le

L'Espagnol Marc Marquez a remporté le 8e Grand Prix de MotoGP sur le circuit de Sachsenring (Allemagne). Le pilote Honda fait coup double en prenant la tête du classement général en bénéficiant des forfaits des deux premiers du championnat Dani Pedrosa et Jorge Lorenzo. Le Britannique Cal Crutchlow (Yamaha Tech3) et l'Italien Valentino Rossi (Yamaha) complètent le podium.

Marc Marquez compte désormais deux points d'avance sur Pedrosa (138 contre 136) et onze sur Lorenzo, le champion en titre. Les deux grands absents de cette course vont peut-être longtemps regretter leur forfait. De dernière minute pour le pilote Honda et prévu pour le pilote Yamaha. Mais Marc Marquez n'a pas affiché d'états d'âme en dominant ce 8e Grand Prix de la saison. Parti en pôle position pour la 3e fois de la saison, il signe la deuxième victoire de sa saison après celle sur le circuit des Amériques en début de saison. C'est aussi la quatrième victoire d'affilée au Sachsenring de ce pilote de  20 ans après ses triomphes en 125cc (2010) et Moto2 (2011 et 2012). Pourtant Marc Marquez a loupé son départ en étant débordé par trois adversaires dès le premier virage. Stefan Bradl mettait ensuite le feu aux gradins en prenant la tête de "son" Grand Pris dès la fin du premier tour. Mais la joie de l'Allemand était de courte durée. Comme Rossi et Crutchlow, il était incapable de résister à la pression mise  par Marquez qui prenait la tête dès le 5e tour pour ne plus jamais l'abandonner. Loin des pilotes de tête, le Français Randy De Puniet (ART) a pris la 12e  place.

Déclarations

Marc Marquez : "C'est mon deuxième succès de la saison après l'Italie. J'ai bien sûr eu  moins de mérite qu'à Mugello car Dani (Pedrosa) et Jorge (Lorenzo) n'étaient  pas présents ce dimanche. Mais cela reste une victoire très spéciale puisqu'elle me permet de prendre la tête du championnat. Je savais que cette course était très importante. Il y avait de la pression. J'ai d'ailleurs loupé mon départ: j'étais peut-être trop nerveux. C'est ma première saison en MotoGP. Je ne m'attendais pas à de tels résultats et encore moins à occuper la tête du championnat après huit Grand Prix. Maintenant il faut rester calme, la saison est encore longue. Et il faut déjà penser à la prochaine échéance: Laguna Seca  (aux Etats-Unis) dimanche prochain. Je ne sais pas à quoi m'attendre car je n'ai jamais roulé sur ce circuit et tout le monde me dit que c'est un tracé très très difficile".