Marc Marquez (Honda)
Marc Marquez (Honda) | AFP

Marquez aux USA pour une dixième

Publié le , modifié le

Invaincu cette année, le jeune champion du monde espagnol de Moto GP, Marc Marquez, va tenter de décrocher sa dixième victoire d'affilée dimanche au Grand Prix d'Indianapolis, aux Etats-Unis, sur un circuit où il est invaincu depuis trois ans.

Couronné en 2013 sur le fameux Brickyard, au guidon de sa Honda, pour sa première saison dans la catégorie reine, Marquez, 21 ans, s'était déjà imposé les deux années précédentes en moto2, sous les couleurs de Suter. Dimanche, c'est un circuit différent qu'il va cependant découvrir: nouveau tracé, pour garantir plus de sécurité et multiplier les opportunités de dépassements, et nouvel asphalte, autant de paramètres qui pourraient redistribuer les cartes, même si le jeune maestro semble avoir tous les atouts dans son jeu cette année. "J'ai toujours aimé cette piste et ce sera intéressant de voir les changements qu'ils ont faits", a indiqué le pilote Honda cette semaine, de retour sur les circuits, comme tous ses collègues, après une trêve d'un mois: "Les vacances ont été géniales (...) mais je suis impatient de remonter sur la moto".

Honda, victorieux depuis quatre ans à Indianapolis, avec notamment les deux titres de Dani Pedrosa (2010, 2012), compatriote et partenaire d'écurie de Marquez, mais aussi seul pilote à avoir gagné deux fois sur le Brickyard en moto GP, semble encore en position de force. Mais le danger pourrait venir de Yamaha, et pourquoi pas de Valentino Rossi, premier vainqueur de l'histoire en moto GP sur ce circuit, en 2008, avant que son partenaire espagnol, Jorge Lorenzo, vienne doubler la mise pour le constructeur japonais en 2009.

Yamaha peut-il déloger Honda ?

Avec déjà cinq podiums en neuf courses cette année, le nonuple champion du monde italien, dont six couronnes en moto GP, n'a que 7 points de retard sur Pedrosa, le 2e au classement général. Mais il le reconnaît, Indianapolis, et ce circuit "stop and go", avec de courtes lignes droites suivies de virages lents, "n'est pas (sa) piste préférée". Lorenzo le Majorquin, très à l'aise sur cette piste, avec déjà cinq podiums en six courses, sera peut-être le joker Yamaha pour retrouver une victoire qui lui échappe ici depuis cinq ans. 

Du côté de Ducati, on ne se faisait par contre pas trop d'illusions avant les premiers essais dans l'Indiana. "Ce sera un circuit difficile pour nous, avec quatre virages qui tournent sur eux-mêmes", a expliqué le Britannique Cal Crutchlow, en soulignant la faiblesse de sa machine en sous-virage. "Indianapolis est une piste un peu étrange", a ajouté son partenaire italien Andrea Dovizioso, le 4e au classement général, qui n'a réussi qu'un seul podium sur ce tarmac, en 2012.      
  

AFP