Lorenzo Yamaha portrait
Jorge Lorenzo (Yamaha) | ANDREAS SOLARO / AFP

Lorenzo met déjà la pression

Publié le , modifié le

Après avoir repris 30 points en deux courses à son rival Marc Marquez, Jorge Lorenzo est toujours en position de conserver son titre de champion du monde lors du dernier Grand Prix de la saison, dimanche à Valence. N'ayant rien à perdre, le pilote Yamaha met la pression sur son inexpérimenté rival à travers ses déclarations. La tension monte...

Treize points. C'est l'écart qui sépare Marc Marquez, le leader du championnat du monde, de Jorge Lorenzo, tenant du titre. Autant dire que le plus jeune des deux Espagnols a les cartes en mains avant la dernière course de la saison à Valence puisqu'une quatrième place suffit à le sacrer plus jeune champion du monde de l'histoire et premier débutant titré depuis 35 ans. Mais qui dit "débutant" dit aussi certaine inexpérience. Et Jorge Lorenzo compte bien tabler sur la possible fébrilité du pilote Honda pour le pousser à la faute... S'il y parvient, Lorenzo deviendra seulement le 3e homme à conquérir le titre suprême lors de la dernière course de la saison. Le dernier à avoir accompli pareille performance, il y a sept ans, s'appelle Nicky Hayden, l'Américain ayant coiffé le grand Valentino Rossi sur le fil.

"Nous ne nous rendrons pas tant que ce ne sera pas fini !"

Jorge Lorenzo arrive confiant et plein d'espoirs. "Ce sera une course excitante, peut-être la plus excitante de toute la saison" déclare le Champion du Monde. "Nous sommes encore dans la lutte et c’est le plus important. Je suis très motivé parce qu’il y a trois courses, nous pensions que le Championnat était terminé. Au lieu de ça, nous avons une chance de nous battre pour le titre. Valence est ma course nationale et ce sera un grand moment d’émotion étant donnée notre position au Championnat". Au guidon d'une Yamaha qui a retrouvé toute sa superbe au cours de cette fin de saison, le Majorquin peut donc encore viser une troisième couronne après celle conquises en 2010 et 2012. La pression ne sera pas sur ses épaules. En tout cas, c'est ce qu'il prétend. 

"Nous n’avons rien à perdre, tout à gagner, et c’est une situation qui joue en notre faveur", observe-t-il. "Si nous pouvons continuer à rouler avec notre niveau, nous pourrons nous battre pour la victoire et attendre de voir les circonstances (nécessaires pour remporter le titre). On ne sait jamais ce qui peut arriver, surtout si la météo est aussi imprévisible que l’an dernier. Nous avons confiance en nous et nous espérons faire une bonne course devant nos fans. Nous ne nous rendrons pas tant que ce ne sera pas fini !" Marc Marquez est prévenu. Il va lui falloir se battre pour décrocher un titre qui lui semblait promis il y a encore quelques semaines...

Julien Lamotte