Le Français Fabio Quartararo vainqueur de son premier GP à Jérez à 21 ans

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jules Boscherini
Fabio Quartararo heureux sur sa Yamaha
Fabio Quartararo heureux sur sa Yamaha | AFP - JAVIER SORIANO

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Exploit retentissant de la part de Fabio Quartararo qui s'est imposé sur le circuit de Jerez. Le Français décroche son premier GP dans la catégorie reine à seulement 21 ans après une course maîtrisée de bout en bout. Sorti dans les graviers Marc Marquez pensait avoir fait le plus dur en revenant sur le podium mais a chuté à 4 tours de l'arrivée.

Pour sa seconde pole position consécutive sur le circuit de Jerez en Espagne, Fabio Quartararo avait pour ambition de décrocher sa première victoire dans la catégorie reine. Dès le premier virage, le jeune Français se faisait surprendre par Maverick Viñales et passait en 3e position derrière Marc Marquez. Au premier virage Jack Miller surgissait et prenait le dessus sur le pilote Yamaha. Le début de course n'était pas à son avantage. Mais cela n'allait pas durer. "El Diablo" ne lâchait rien et s'accrochait à l'Australien. Deux erreurs successives de Maveric Viñales puis de Marc Marquez dans les virages ont permis à Fabio Quartararo de s’emparer de la tête du Grand Prix pour la première fois depuis le départ de la course à 17 tours de l'arrivée. 

Miller prenait le meilleur sur l'Espagnol également et s'emparait de la deuxième place, sur les traces du pilote tricolore. Gonflé par une confiance et une assurance hors du commun, Fabio Quartararo continuait de tenir Jack Miller et Maverick Viñales à distance et possédait alors 3 secondes d’avance sur ses poursuivants à 9 tours de l’arrivée. Le chrono continuait d'accroître la distance entre le Français et ses rivaux qui s’envolait et inscrivait la première ligne de son palmarès en MotoGP. Un succès qui permet au Niçois de 21 ans de devenir le 4e Français à remporter une course dans la catégorie reine.

Marquez entre impuissance et malchance

Vexé d’être privé de la pole position, Marc Marquez partait sur les chapeaux de roues. À la lutte avec son compatriote Viñales, il a fait parler sa maîtrise lors des passages de vitesses, il passait en tête et attaquait fort sans pourtant parvenir à s’échapper. La piste était surchauffée à Jerez et Marquez partait à la faute dans les graviers à 21 tours de l’arrivée. Au 4e virage, sans perdre le contrôle de sa moto, le sextuple champion du monde redescendait à la 18e place.

Tour après tour, l’Espagnol faisait rugir son moteur pour rattraper le duo de tête et à 13 tours de l’arrivée, il n’était plus que 8e et rattrapait sérieusement le peloton. Le pari était réussi pour le pilote Honda qui était de retour dans le podium après une attaque fulgurante sur Jack Miller. Lancé dans sa remontada, l’impensable se produisait pour Marquez qui se faisait éjecter de sa moto à 4 tours de l’arrivée et voyait tous ses efforts anéantis dans le même virage qui l’avait vu sortir précédemment. Opéré de l'épaule à l'intersaison, l'Ibère pourrait voir la suite de la saison perturbée par cette chute. Il a été évacué sur une civière, se plaignant visiblement du bras.

Après un début de week-end loin de ses ambitions, Johann Zarco avait à coeur de se rassurer. Dès le début du GP, le Français qui s’élançait depuis la 18e place, refaisait son retard et se retrouvait à la 13e position à 18 tours de l’arrivée. La mission n’était remplie qu’à moitié et Zarco ne fera pas mieux qu’une 11e place. À 25"100 du vainqueur de la course, il devra attendre le prochain GP pour tenter de se rattraper. Pour sa dernière saison avec Yamaha Motor Racing, la légende italienne Valentino Rossi ratait les points à cause d’une sortie dans les graviers alors qu’il était 10e de la course.

Le classement final du GP d'Espagne

1 - Fabio Quartararo - Yamaha
2 - Maverick Viñales - Yamaha
3 - Andrea Dovizioso - Ducati
4 - Jack Miller - Ducati
5 -  Franco Morbidelli - Yamaha
6 - Pol Espargaró - KTM
7 - Pecco Bagnaia - Ducati
8 - Miguel Oliveira - KTM
9 - Danilo Petrucci - Ducati
10 - Takaaki Nakagami - Honda
11 - Johann Zarco - Ducati
12 - Álex Márquez - Honda
13 - Brad Binder - KTM
14 - Tito Rabat - Ducati
15 - Bradley Smith - Aprilia
Marc Márquez - Honda
Iker Lecuona - KTM
Valentino Rossi - Yamaha
Aleix Espargaró - Aprilia
Joan Mir - Suzuki

Jules Boscherini @julesboscherini