Johann Zarco
Johann Zarco | Xavier Richard

Le bonheur contrasté de Johann Zarco

Publié le , modifié le

Johann Zarco est passé à côté d'un très grand bonheur en Moto2 au GP de France. 5e d'une course interrompue au 22e tour à cause de la pluie, le Français été en lice pour le podium pendant la totalité de la course. La victoire revient à Scott Redding devant son coéquipier Mika Kallio et Xavie Simeon. Mike di Meglio (7e) et Louis Rossi (15e) complètent le beau tableau français.

Le public du Mans n’a pas été gâté par la météo mais il a au moins eu la chance de suivre des courses passionnantes. Même amputée de quatre tours, la manche de Moto2 l’a tenu en haleine avec la perspective d’un podium français avec Johann Zarco. Qualifié en première ligne (3e), le Provençal a maintenu le rythme dès le départ. Lâché par Espargaro, Rabat et Nakagami, il passait fortuitement en tête grâce aux chutes des hommes de tête. Les deux pilotes du team Tuenti HP 40 tombaient de concert au Musée. Le Japonais Nakagami les imitait deux tours plus tard au même endroit. « Quand j’ai vu les glissades devant, je me suis dit qu’il fallait être prudent mais c’est vrai que j’ai eu le sourire dans le casque », reconnait Zarco. Le hic, c’est qu’il restait 20 tours à couvrir et ça poussait très fort derrière avec notamment Scott Redding.

Encouragé par les gestes très démonstratifs de son mentor Laurent Fellon, Zarco résistait quelques tours avant de rendre les armes. Mais il y avait encore une 2e place à défendre. Elle a tenu jusqu’à 8 tours de l’arrivée. « Je suis contrarié car j’ai été longtemps 2e derrière Scott Redding, reprend Zarco. Malheureusement il y a eu trois tours où je me suis crispé et les autres en ont profité pour passer. Je me suis même écarté à un moment car dans le groupe ce n’était pas facile. Je me suis retrouvé 5e. » C’est alors que les gouttes de pluie se sont faites plus grosses et plus fréquentes. Redding levait une première fois la main. Deux tours plus tard, ça devenait inconduisible et la direction de course sortait le drapeau rouge. Le classement était figé au 22e tour.

5e alors que le podium était dans ses cordes, Zarco essaie de ne pas trop se prendre la tête même si ça bouillonnait encore une demi-heure après l’arrivée. « Je m’étais dit de terminer la course. Je ne cherche pas l’exploit en France, assure-t-il. Quand on est si proche, ça donne envie mais on veut être sur le podium partout. Si on est 5e ici, on pourra faire 4 la prochaine fois, etc. Il faut que je reste calme même si je ne suis pas du genre à faire on-off. Il faut être positif. On était dans la galère pendant trois courses et là on s’est retrouvé à mener le GP. C’était magnifique. On a aussi fait une bonne qualification (3e). Je dois l’assimiler pour le répéter le reste de la saison. » Un pas a été franchi. Zarco n’a plus qu’à les enchaîner.

Classement de la course:

1. Scott Redding (GBR/Kalex) 36:43.583
2. Mika Kallio (FIN/Kalex)  à 1.090
3. Xavier Simeon (BEL/Kalex) 1.234

4. Dominique Aergerter (SUI/Suter) 1.701
5. Johann Zarco (FRA/Suter) 1.859
6. Mattia Pasini (ITA/Speed Up) 12.272
7. Mike Di Meglio (FRA/Motobi) 12.378
8. Julian Simon (ESP/Kalex) 29.712
9. Anthony West (AUS/Speed Up) 30.479
10. Alex De Angelis (RSM/Speed Up) 31.235
 ...
15.  Louis Rossi (FRA/Tech3) 45.045

Classement du championnat du monde:

1. Scott Redding (GBR/Kalex)              76 points
2. Esteve Rabat (ESP/Kalex)               52
3. Mika Kallio (FIN/Kalex)                47
4. Dominique Aegerter (SUI/Suter)         47
5. Pol Espargaro (ESP/Kalex)              41
6. Nicolas Terol (ESP/Suter)              38
7. Xavier Simeon (BEL/Kalex)              35
8. Takaaki Nakagami (JPN/Kalex)           29
9. Johann Zarco (FRA/Suter)               28
10. Alex de Angelis (RSM/Speed Up)         22
...
17. Mike di Meglio (FRA/Motobi)            14