Lloris Baz sur la Kawasaki N.11
Lloris Baz sur la Kawasaki N.11 | AFP - Sébastien Bozon

Kawasaki et Yamaha dominent le Bol d'Or après six heures de course

Publié le , modifié le

Après six heures de course, la Kawasaki N.11 et la Yamaha N.94 s'échangeaient la tête de la 77e édition du Bol d'Or motocycliste alors que deux de leurs principaux concurrents, Suzuki et BMW, perdaient toutes chances de remporter cette année cette course mythique de 24 heures.

A 20H30, la moto bavaroise N.99, aux mains de l'Australien Karl Mugerridge chutait alors qu'elle était dans le trio de tête. Le pilote réussissait a ramener la BMW Motorrad France au stand, puis Sébastien Gimbert en reprenait le guidon pour quelques minutes mais préférait abandonner vers 21H00, son moteur refusant de prendre tous ses tours.

A 18H20, Anthony Delhalle, alors en troisième position, avait chuté lourdement avec sa Suzuki N.1. Une fois la moto rentrée au stand, ses mécaniciens changeaient le carénage, les plaquettes de frein. Moins de 30 minutes plus tard, Vincent Philippe, qui avait pris la place de son coéquipier touché à la clavicule, chutait à son tour. Choqué, il était emporté sur une civière avant de reprendre ses esprits rapidement et de ramener au ralenti sa moto vers les stands. La course était alors neutralisée pendant une quinzaine de minutes permettant un resserrement des écarts en tête.

A 21H00, avec l'abandon de la BMW, un nouveau constructeur, Honda, la N.77 engagée par l'écurie TT Legends, venait se placer sous les projecteurs pour occuper la troisième place à un tour de la Yamaha.


   

Gilles Gaillard