Johann Zarco
Johann Zarco n'a plus de guidon pour le reste de la saison. | AFP

Johann Zarco estime que la décision de KTM "fait partie du jeu"

Publié le , modifié le

Le Français Johann Zarco a estimé jeudi que la décision de l'écurie autrichienne KTM de le remplacer par le Finlandais Mika Kallio pour le reste de la saison en MotoGP "fait partie du jeu".

"Je ne veux pas dire que je suis déçu même si après la course à Misano (dimanche dernier) je m'apprêtais à venir en Aragon", où a lieu dimanche la 14e épreuve de la saison MotoGP, a confié Johann Zarco lors d'une interview accordée à MotoGP, le site officiel du promoteur de la compétition. Le pilote français de 29 ans avait déjà annoncé au cours de l'été qu'il arrêterait de courir pour KTM à la fin de cette saison à la fin de la première année d'un contrat qui en comptait deux en raison de ses difficultés à s'adapter à la KTM RC16 de Grand Prix. 

"Le but était de terminer la saison et de rester professionnel jusqu'à la fin", a-t-il dit. "Mais j'ai reçu un appel de KTM qui m'ont dit qu'ils préféraient arrêter tout de suite et prendre Mika Kallio comme pilote en mettant toutes les nouvelles pièces sur la moto". "C'est d'une certaine façon compréhensible mais aussi difficile à avaler", a-t-il jugé. "Maintenant, je suis libre de trouver de nouvelles opportunités et je pense que je suis toujours capable de faire des grandes choses en MotoGP. J'ai un rêve et je vais essayer d'avoir tous les outils en main pour l'atteindre", a-t-il espéré alors qu'il n'a encore aucun avenir garanti en MotoGP.

"Zarco a un grand talent", a souligné pour sa part Andrea Dovizioso (Ducati), actuel 2e au championnat du monde, interrogé en conférence de presse sur les déboires du pilote français. "Il l'a montré l'an dernier avec Yamaha et il était très rapide", tout en ajoutant: "quand les sensations disparaissent, c'est difficile de revenir".
 

AFP