Dani Pedrosa
Le pilote espagnol Dani Pedrosa vainqueur en Malaysie devant Jorge Lorenzo et Valentino Rossi | AFP - MANAN VATSYAYANA

Grand Prix de Malaisie : Pedrosa s'impose devant Lorenzo et Rossi, qui perd gros

Publié le , modifié le

L'Espagnol Dani Pedrosa (Honda) a remporté le Grand Prix de Malaisie catégorie MotoGP, dimanche sur le circuit de Sepang où l'Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha) a repris quatre points à l'Italien Valentino Rossi toujours en tête du Championnat. Auteur d'un geste antisportif qui a provoqué la chute du double champion du monde en titre Marc Marquez (Honda), le leader du classement général a été sanctionné et partira en dernière position lors du dernier Grand Prix de la saison à Valence dans deux semaines.

Le 51e succès en carrière de Dani Pedrosa est presque passé au second plan tant la passe d'armes entre Rossi et Marquez a tenu en haleine dans les derniers tours de ce Grand Prix de Malaisie. Les deux pilotes ont joué au chat et à la souris jusqu'à ce que Rossi dise stop et ne pousse avec sa jambe l'Espagnol qui est allé à terre, heureusement sans gravité. Ce geste coûte cher à Rossi qui s'il conserve sa troisième place en Malaisie, le pénalise à Valence dans deux semaines. Cette sanction ne fait pas les affaires de l'Italien qui va devoir cravacher pour conserver ses sept points d'avance sur Jorge Lorenzo, deuxième en Malaisie, qui pourrait lui ravir la couronne mondiale lors de la dernière course. Après avoir revisionné les images de cet épisode survenu à 13 tours de l'arrivée, la direction de la course lui a infligé trois points de pénalité sur son permis. A son arrivée, Rossi s'était défendu comme il peut : "J'ai perdu beaucoup de temps avec Marquez. Dans un virage à droite, j'ai pris un peu large. Il était trop près. Dommage, dans une course normale, j'aurais aimé me battre avec Jorge (Lorenzo)".

Rossi qui espérait décrocher son 10e titre mondial en Malaisie voit son avance fondre un peu plus. Et sa sanction le met dans une position inconfortable avant le dernier Grand Prix en Espagne dans deux semaines. Jorge Lorenzo, lui, est le grand gagnant de ce week-end. Sifflé sur le podium par les spectateurs, il a une occasion en or de remporter le titre mondial à domicile puisqu'il n'a plus que sept points de retard sur Rossi.