Grand Prix de Doha de MotoGP : la sensation Jorge Martin en pole position, Zarco partira deuxième

Publié le , modifié le

Auteur·e : Loris Belin
Jorge Martin (Pramac)
Jorge Martin (Pramac) lors des essais d'avant-saison sur le circuit de Losail, au Qatar, le 6 mars 2021 | GIGI SOLDANO / Stdio / DPPI via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Jorge Martin (Ducati-Pramac) a décroché une pole position surprise en dominant les qualifications du Grand Prix de Doha ce samedi 3 avril. Son coéquipier, le Français Johann Zarco a signé le deuxième chrono pour un doublé Pramac. Fabio Quartararo (Yamaha) partira en deuxième ligne (5e), le vainqueur de la première course de la saison dimanche dernier, Maverick Viñales (Yamaha) est troisième.

Une séance exceptionnelle et un dénouement sensationnel : les qualifications du Grand Prix de Doha sur le circuit de Losail ont vu le rookie Jorge Martin frapper un très grand coup. L'Espagnol, 23 ans, partira en pole position pour sa deuxième course dans la catégorie reine. Il a devancé son coéquipier chez le team Ducati-Pramac, le Français Johann Zarco, deuxième comme lors du Grand Prix inaugural sur ce même tracé dimanche dernier. Malgré des conditions peu évidentes entre le fort vent et le sable qui a rendu l'adhérence parfois précaire, les fusées rouges (couleur de Ducati) ont mis le feu.

Martin avait bien préparé son coup. Tapi dans l'ombre des trois autres Ducati depuis le début du week-end, le jeune loup a tout d'abord mis la pression au reste de la meute en signant le meilleur temps du premier relais. Si Maverick Viñales, vainqueur dimanche dernier, lui a répondu du tac au tac, son compatriote ibérique avait gardé le meilleur pour la fin : un dernier tour flamboyant.

Martin comme Marquez

En 1'53"106, tout proche de la pole réalisée samedi dernier dans des conditions autrement plus favorables, "Martinator" a signé le meilleur chrono de la soirée. Le dernier débutant à signer une pole en MotoGP dès son deuxième Grand Prix ? Un certain Marc Marquez en 2013, six fois champion du monde en catégorie-reine depuis (de 2013 à 2014 puis de 2016 à 2019).

Johann Zarco a pourtant bien cru quelques secondes durant pouvoir signer la sixième pole position de sa carrière, grâce à un dernier secteur exceptionnel porté par la puissance de sa machine Ducati. Il devra se contenter d'une deuxième place au départ déjà très prometteuse au départ, grâce à la vitesse de pointe supersonique de la Desmosedici. Jorge Martin en sait quelque chose. L'Espagnol était passé de la 14e à la 4e place après quelques centaines de mètres dimanche dernier. Pour celui qui aurait pu décrocher le titre mondial en Moto 2 l'an passé sans une absence pendant deux courses à cause de la Covid-19, l'occasion d'inscrire son nom au palmarès d'un Grand Prix de MotoGP est royale. 

Septième poleman différent lors des sept derniers Grands Prix, Martin devra toutefois se méfier de la concurrence avec dix pilotes se tenant en moins de sept dixièmes. Fabio Quartararo (Yamaha) s'élancera de la deuxième ligne, à la cinquième place. Outre les Pramac de tête, Ducati a signé un sacré tir groupé après les quatrième et sixième places des pilotes de l'écurie officielle Jack Miller et Franesco Bagnaia.

Le champion du monde en titre, Joan Mir, qui s'est extirpé de la Q1 avec sa Suzuki, est plus loin (9e). Les déceptions sont plus grandes encore pour Brad Binder (KTM, 18e) qui a confirmé son début de saison compliqué et pour Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT), avant-dernier au départ après avoir signé le quatrième chrono des qualifications la semaine passée sur ce même tracé.