Marc Marquez
Après l'Allemagne et Indianapolis, Marc Marquez tentera de décrocher une troisième victoire d'affilée en République Tchèque | GIGI SOLDANO / DPPI MEDIA

GP République Tchèque - Jamais deux sans trois espère Marquez

Publié le , modifié le

L'Espagnol Marc Marquez (Honda), champion du monde en titre MotoGP, va tenter d'aller chercher sa troisième victoire d'affilée lors du Grand Prix de République tchèque, dimanche à Brno, dans l'espoir de réduire l'écart qui le sépare des pilotes de Yamaha, Valentino Rossi et Jorge Lorenzo.

Réconforté par ses récents succès au Sachsenring et à Indianapolis après un début de saison mitigé, Marquez n'aura pourtant pas un rôle facile à jouer, notamment face à Valentino Rossi qui rêve à 36 ans de sa dixième couronne  mondiale. En effet, le circuit tchèque est un endroit mythique pour l'Italien: c'est ici que le "Docteur", devenu au fil des années à Brno un véritable enfant chéri des gradins, a remporté son premier Grand Prix, en 125 cc (aujourd'hui Moto3) en... 1996. En MotoGP, il s'est adjugé non moins de cinq victoires dans la métropole morave, la dernière datant de 2009.

Après les dix premières courses de la saison qui en compte dix-huit,  l'Italien se trouve en tête du classement général, fort de neuf points d'avance  sur l'Espagnol Jorge Lorenzo et de 56 points d'avance sur Marquez. Pour ce dernier, champion du monde dans la catégorie reine en 2013 et 2014, la course de dimanche représentera l'une des dernières occasions pour revenir dans la lutte pour conserver son titre. "Pour être honnête, ce sera vraiment difficile", a-t-il avoué, après avoir battu à Indianapolis Lorenzo et Rossi. Vainqueur à Brno en MotoGP en 2013, Marquez n'a fait mieux l'an dernier que la 4e place, la victoire étant revenue à Dani Pedrosa (Honda). Le numéro 93 avait également raté l'occasion de signer sa 11e victoire d'affilée dans la catégorie reine et battre ainsi le record de l'Italien Giacomo Agostini.

Problèmes de réglage

De son côté, Rossi, qui est toujours monté sur le podium cette saison, a avoué après Indianapolis des problèmes de réglage. "Cela fait longtemps que nous travaillons sur le réglage de ma moto. Si je pars à Brno au moins de la deuxième ligne, je pourrai être dès le début en contact avec Jorge (Lorenzo) et Marc (Marquez)", a souligné l'Italien. A Indianapolis, Rossi n'a pu s'élancer que de la 8e position sur la grille de départ. Seulement 7e au classement général à 115 points derrière Rossi, Pedrosa (Honda) se sent lui aussi comme un poisson dans l'eau sur le circuit tchèque : depuis 2009 il a obtenu à Brno deux victoires et trois  deuxièmes places dans la catégorie reine.

En Moto2, le Français Johann Zarco (Kalex) mène le bal avec 199 points sur son compteur, le plus grand nombre de points ramassé cette année par un pilote toutes catégories confondues. Il bénéficie d'une avance très confortable de 71  points sur l'Espagnol Alex Rins (Kalex). En Moto3, le leader britannique Danny Kent (Honda) a remporté cinq des dix premières courses de la saison, mais ne s'est classé que 21e à Indianapolis, à l'issue d'une course marquée par une forte pluie. Il occupe la tête du classement général, à 56 points devant l'Italien Enea Bastianini (Honda). 

AFP