Mike di Meglio MotoGP
Mike di Meglio débute en MotoGP avec Avintia Racing | DR

GP Moto : Cinq français à la loupe

Publié le , modifié le

Il ne seront que cinq Français en grand Prix cette saison : Alexis Masbou, Jules Danilo, Louis Rossi, Johann Zarco et Mike di Meglio. Revue d'effectif.

Alexis Masbou, le "vétéran"

Pilote Moto 3 (Honda / Ongetta-Rivacold)
A 26 ans, Alexis Masbou n'a rien d'un papy. En Moto 3, le pilote albigeois en est pourtant à sa 10e saison et sera le deuxième plus âgé de la catégorie derrière l'Espagnol Efren Vasquez (27 ans, ndlr). S'il ne caresse plus vraiment l'envie de passer au dessus, Masbou aimerait aller au bout de ses idées dans la petite catégorie. 6e du général en 2012 avant de se casser le fémur, il a vu son élan brisé. Cette année, il se remet d'une opération au scaphoïde. Début mars, on lui a retiré les broches mais la mobilité n'est pas encore complètement revenue. Au Qatar, il ne rêve pas d'un exploit d'autant que les KTM semblent avoir une grosse longueur d'avance sur les Honda. "Je n’aurai pas récupéré. En revanche, le Grand prix du Texas sera très important car il lancera vraiment ma saison, d’autant qu’on doit récupérer de nouvelles pièces pour la moto", a indiqué Masbou à La Depêche.fr.

Jules Danilo, le débutant

Pilote Moto 3 (Mahindra / Ambrogio Racing)
Alan Techer reparti après deux années en Moto3 et en attendant le phénomène Fabio Quartararo, la relève française s'appelle Jules Danilo. Marc VDS lui avait mis le pied à l'étrier mais c'est finalement au sein du Ambrogio Racing que Danilo va effectuer sa première saison complète en championnat du monde. Il arrive affûté au Qatar après une grosse préparation physique. "Je me sens en pleine forme et mieux préparé que jamais, assure-t-il. J’ai hâte de pouvoir me mesurer aux autres lors de la première course où nous pourrons mieux voir notre potentiel. La saison s’annonce excitante." Son manager Fiorenzo Caponera attend beaucoup de ses jeunes pousses Danilo et Brad Binder. "Nous n’avons pas choisi nos pilotes parmi une liste de champions déjà établis mais nous avons choisi de jeunes promesses que nous allons aider pour qu’ils deviennent de vrais professionnels. Ce que nous voulons, c’est être en position de viser le Top 10 à chaque course parce que ça signifie jouer un rôle important dans l’un des championnats les plus compétitifs au monde." Le team rêve même d'un podium. Pourquoi pas le jour de ses 19 ans de Jules Danilo, date du GP de France au Mans.

Louis Rossi change de monture

Pilote Moto 2 (Kalex / SAG Team)
Le mariage Rossi-Tech3 n'a pas duré. Une année difficile avec des résultats loin des points et chacun est reparti de son côté. Fort de nouveaux partenaires, le Manceau a trouvé refuge chez le Stop And Go Team. Plus à l'aise dans la catégorie après une année d'apprentissage, Rossi peut espérer grappiller quelques points. "L’objectif que nous nous sommes fixé est d’être dans les points à chaque course, a-t-il indiqué lors de la présentation de son team. Evidemment, si nous pouvons atteindre le Top 10, nous nous battrons pour finir le plus haut possible et si le feeling avec la moto me permet d’aller jusqu’au Top 5, pourquoi pas ? (Xavier) Siméon l’avait fait l’an dernier avec les mêmes outils que j’aurai à ma disposition cette année, ce n’est donc pas impossible, rien n’est impossible." De mieux en mieux au fil des tests hivernaux, Rossi en saura plus à l'issue des trois premières courses.

Johann Zarco n'a plus de temps à pe​rdre

Pilote Moto 2 (Caterham Suter / AirAsia Caterham Moto Racing)
Pour sa 3e saison en Moto2, Johann Zarco ne peut plus se permettre de stagner aux portes du Top 5. En 2014, le plus régulier des pilotes français en GP doit accéder au podium de manière régulière. Son avenir, en MotoGP notamment, en dépend. En faisant le choix de signer chez Caterham, Zarco a pris un risque. A l'issue de la dernière session d'essais à Jerez, il était assez loin avec le 15e chrono à environ une seconde du trio Kallio-Rabat-Luthi. Zarco n'a pas l'air de s'inquiéter et espère être mieux en course "Je suis très à l’aise sur la moto et je travaille sur mon pilotage. Je suis content parce que mes mécaniciens comprennent comment régler la moto pour moi selon les informations que je leur donne."

Mike Di Meglio da​ns le grand bain

Pilote MotoGP (Avintia / Avintia Racing / catégorie Open)
Dernier champion du monde français (titre 125cc en 2008, ndlr), Mike di Meglio arrive enfin dans la catégorie reine. Il reprend le flambeau laissé par Randy de Puniet, pilote essayeur de Suzuki avant son retour en GP. La Dorna avait besoin d'un pilote français au plus haut niveau. Ça tombe très bien pour le Toulousain, même si c'est dans la catégorie Open. Sa moto ne sera pas la plus puissante du plateau mais il sera intéressant de le voir en MotoGP sur une machine adaptée à son physique. "À ce jour, il est difficile de connaître notre marge de progression, indique-t-il. Nos ingénieurs travaillent sur toutes les acquisitions de données et réfléchissent encore actuellement sur les futures évolutions. De mon côté, je continue d'étudier les données collectées durant les essais. Si nous arrivons à gagner entre cinq dixièmes et une seconde par rapport aux derniers essais, je pense que nous pouvons nous battre dans les points et face aux Honda Open. Je reste persuadé que si nous sommes avec eux dès le premier GP, nous partirons sur de très bonnes bases."