GP d'Europe : Joan Mir en patron, Quartararo perd gros

Publié le , modifié le

Auteur·e : Xavier Richard
Joan Mir et Alex Rins (Suzuki)
Joan Mir (Suzuki) devance son coéquipier Alex Rins | JOSE JORDAN / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le titre MotoGP est dans la ligne de Mir. Le pilote espagnol est en train d'aligner tous les astres sur sa route pour conquérir son premier sacre dans la catégorie reine. Au guidon de sa Suzuki, Mir a conforté sa place de leader en remportant sa première course en MotoGP à l'occasion du GP d'Europe sur le circuit de Valence. Le podium a été complété par Alex Rins (Suzuki) et Pol Espargaro (KTM) Une très mauvaise nouvelle pour Fabio Quartararo, victime d'une chute dans le 1er tour et seulement 14e.

Deux pilotes aux antipodes. Fabio Quartararo n’a rien vu de la lutte pour la victoire sur le circuit Ricardo-Tormo. Il n’a rien vu du solo de Joan Mir qui a enfoncé le clou au championnat à deux courses de la fin de la saison. Tout sourit au pilote espagnol qui a remporté avec brio sa première course dans la catégorie reine. Un succès initié ce matin au warm up quand le pilote Suzuki a trouvé les bons réglages sur une piste enfin sèche. En confiance absolue, il a très vite collé aux basques d’Alex Rins et Pol Espargaro, partis en trombe au départ.

Ce premier tour creusait lui le tombeau de Fabio Quartararo. Au milieu du paquet, le Niçois tombait en compagnie d’Aleix Espargaro. Même s’il parvenait à repartir, il voyait ses espoirs de victoire et de titre s’envoler. Rien n’est encore perdu mathématiquement pour la couronne mondiale mais ce ne sont pas les deux points sauvés ce dimanche qui vont lui suffire. D’autant que Mir s’est calé dans la roue de Rins avant de le déborder définitivement à onze tours de la fin. L’Espagnol a alors produit son effort pour s’assurer la première place, la 9e d’un pilote différent cette saison. "Il me manquait cette victoire, je la décroche au bon moment", a sobrement commenté Mir.

Avec Rins deuxième, Suzuki réalisait son premier doublé depuis le GP d’Allemagne 1982. Mir dispose désormais de 37 pts d’avance sur Quartararo alors qu’il ne reste que 50 points maximum à distribuer. Sauf erreur à Valence et à Portimao, Mir a un boulevard vers son premier sacre. Le pilote Yamaha Petronas pourra lui nourrir de gros regrets avant de passer dans le team officiel Yamaha la saison prochaine. Parti 4e sur la grille, Johann Zarco a lui résisté tant bien que mal pour finir dans le top 10 (9e) et garder le sourire.