Marc Marquez GP de France Essais
Marc Marquez a posé son empreinte sur les deux premières séances d'essais libres du GP de France. | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

GP de France : Pedrosa assure, Marquez surprend

Publié le , modifié le

A l'occasion des deux premières séances d'essais libre du GP de France, Dani Pedrosa et Marc Marquez -tous les deux chez Honda- ont mis la main sur la course. Les Espagnols sont donc en force sur le circuit tricolore à l'approche très chargé.

 aFor accent espagnol sur le circuit du GP de France ! Les deux Honda d'usine, pilotées par Dani Pedrosa et Marc Marquez, ont dominé, en temps combinés, les deux premières séances d'essais libres qui se sont déroulées vendredi sur le circuit Bugatti, au Mans. "L'important était d'essayer le maximum de choses", a expliqué Pedrosa, récent vainqueur du GP d'Espagne et qui n'a toujours pas remporté le moindre succès sur la piste mancelle en catégorie reine. Le Catalan devance trois pilotes qui se tiennent en 32/1000e de seconde. Son coéquipier Marquez tout d'abord, à qui il n'a pris que 134/1000e de seconde, et les deux pilotes officiels Yamaha, l'Italien Valentino Rossi et l'Espagnol Jorge Lorenzo, dans cet ordre pour la première fois de la saison.
   

"Aujourd'hui, j'ai plus travaillé dans la perspective de la course que dans l'idée de faire un chrono", a assuré Lorenzo, comme la plupart des pilotes ravis d'avoir pu rouler sur une piste sèche, conditions non garanties pour la suite du week-end. "Nous sommes très proches des Honda", a affirmé pour sa part Rossi, qui pointe à 4/1000e de seconde de Marquez. "J'ai connu des soucis à Austin et à Jerez mais cette fois je peux enfin freiner fort", a révélé de nonuple champion du monde, déjà trois fois vainqueur sur ce circuit. "Je me sens bien sur la moto mais je dois m'améliorer dans le secteur 3 où Pedrosa est impressionnant et Lorenzo également plus rapide que moi", a ajouté Rossi.

Marquez à la surprise générale

Marquez, qui découvre le Bugatti sur une MotoGP, a surpris en se glissant en deuxième position, même si en 2011 il avait gagné au Mans dans la catégorie intermédiaire des Moto2. "Je n'ai fait que le 7e temps ce matin mais j'avais déjà de bonnes sensations au guidon", a-t-il assuré. "Le Mans est si étroit et si court en MotoGP!", a-t-il néanmoins concédé. "Nous avons bien travaillé surtout si, comme les prévisions l'annoncent, le temps sec sera au rendez-vous samedi". La première Ducati est celle d'Andrea Dovizioso (7e), suivie de la Desmodesici de son coéquipier Nicky Hayden. En tête du classement CRT, machine dont le moteur est issu de la série, l'Aprilia d'Aleix Espargaro pointe en 10e position à seulement une seconde de Pedrosa.
 

En Moto2, le Britannique Scott Redding (Kalex), actuel deuxième du classement général provisoire, a été le plus rapide à chaque séance. En Moto3, l'Espagnol Axel Rins, victorieux du GP des Amériques, a dominé la seconde séance de la journée au cours de laquelle tous les pilotes ont amélioré leurs chronos du matin.