Fabio Quartararo

GP de Catalogne : Fabio Quartararo s'offre une deuxième pole cette saison

Publié le , modifié le

Il l'avait déjà fait sur le Grand Prix d'Espagne, sans pouvoir en profiter. Fabio Quartararo (Yamaha-SRT) a décroché une nouvelle pole position en MotoGP samedi, cette fois sur le Grand Prix de Catalogne. Le Français s'élancera devant Marc Marquez (Honda), le leader du championnat du monde et Valentino Rossi (Yamaha). Troisième temps des qualifications, Maverick Viñales (Yamaha) a finalement été pénalisé de trois places pour avoir gêné Quartararo en qualifications.

Encore lui ! Fabio Quartararo s'est encore montré le plus véloce en qualifications. Le Français s'élancera de la première place lors du Grand Prix de Catalogne dimanche. Déjà deuxième des essais libres, Quartararo achève de rassurer après l'opération qu'il y a subie il y a dix jours pour un syndrome des loges provoquant une gêne musculaire à son avant-bras droit. Le Niçois de 20 ans s'était déjà qualifié devant au GP d'Espagne début mai à Jerez, devenant du même coup le plus jeune poleman de l'histoire de la catégorie, pour sa quatrième course parmi l'élite. Mais en course, remportée par Marquez devant son public, il avait été contraint à l'abandon à cause d'un problème avec le sélecteur de vitesses de sa moto.

Vinales sanctionné pour ses "wheelings"

Actuellement meilleur rookie, Quartararo est 12e au classement des pilotes avec 31 points. La dernière victoire d'un Français en MotoGP est celle de Régis Laconi il y a près de 20 ans. Pour la décrocher il faudra faire attention à la menace Marc Marquez (Honda), deuxième sur la ligne de départ, et à Valentino Rossi (Yamaha). L'Italien profite en effet de la pénalité infligée à Maverick Vinales. Le pilote Yamaha qui avait signé le 3e chrono des qualifications a en effet été pénalisé de trois places sur la grille pour avoir gêné le poleman français en qualifications.

"Honnêtement, je ne sais que dire, s'est expliqué le Catalan en conférence de presse. J'ai cru voir le drapeau à damiers (qui indique la fin de la séance, ndlr) et j'ai commencé à saluer la foule en faisant des +wheelings+ (ou roues arrières, ndlr). Je n'ai vu Fabio que trop tard. Je ne m'y attendais pas." Bien que son geste ne soit pas intentionnel et qu'il se soit excusé immédiatement après les qualifications, les commissaires ont estimé que Vinales pilotait "de manière irresponsable, à vitesse réduite sur la trajectoire et gênant un autre pilote." Il s'élancera donc en 6e position dimanche à 14h00 

France tv sport francetvsport