Johann Zarco
Johann Zarco | Michal Cizek / AFP

GP d'Autriche: cinquième succès de la saison pour Zarco

Publié le , modifié le

Première pole et première victoire pour Joan Mir (KTM). Le jeune Espagnol a réussi son week-end autrichien, qui a également vu le Français Johann Zarco (Kalex) asseoir sa domination sur la catégorie Moto2.

Pour sa première saison en Moto3, Mir est en train de frapper fort: sur le très rapide Red Bull Ring de Spielberg, le gamin de 18 ans a dominé le Sud-Africain Brad Binder, leader du championnat du monde des pilotes et vainqueur de trois courses cette saison, et l'Italien Enea Bastianini. Une victoire propre, menée tambour battant, pour Mir, qui grimpe du même coup à la 7e place du classement des pilotes. "C'est incroyable, je ne sais pas trop quoi dire sur ce week-end", admettait-il au micro d'Eurosport.

"On a beaucoup travaillé avec mon équipe. Je les remercie, voilà le résultat maintenant." Au classement général, Binder conserve la tête avec 179 points, loin devant l'Espagnol Jorge Navarro (112), qui a abandonné dès le 9e tour, et l'Italien Romano Fenati (93), exclu de ce Grand Prix par son équipe pour ses incartades répétés au règlement disciplinaire de la Sky Racing VR46, détenue par la légende Valentino Rossi. Mais la déception était surtout du côté français, notamment pour Fabio Quartararo. Le Niçois, 4e en Autriche, a pourtant effectué une course pleine mais le gamin de 17 ans a fini par lâcher, pour seulement huit millièmes.

"Je n'ai pas eu de chance, c'est comme ça", pestait-il après coup. "J'ai bien tenu avec le groupe de devant mais j'ai manqué de réussite. Je voulais le podium ou la victoire. Il faudra faire mieux la prochaine."
Son compatriote Johann Zarco lui a montré comment faire. Pour la cinquième fois de la saison en Moto2, "La Marseillaise" a retentit.

Après l'Argentine, l'Italie, la Catalogne, l'Allemagne, c'est donc l'Autriche qui a plié devant le sautillant Cannois. "Ce n'était pas si simple au départ, les autres pilotes étaient très forts", a confié le Français, désormais vainqueur de 50% des courses de la saison. "Je me suis plutôt bien senti même si je n'ai pas fait de super freinages aujourd'hui. J'ai su garder mon calme: je savais que je pouvais le faire. J'ai doublé les pilotes les uns après les autres", a-t-il ajouté sur Eurosport. A huit GP de la fin de la saison, Zarco compte 34 points d'avance sur l'Espagnol Alex Rins et 55 sur le Britannique Sam Lowes, qui a lourdement chuté.

AFP