L'Audi R18 ultra débute à Sebring
L'Audi R18 ultra débute à Sebring | DR

A l'Ouest du nouveau !

Publié le , modifié le

Réclamé par une grande majorité des constructeurs, le championnat du monde d'endurance (WEC) renaît enfin sous le label FIA. Premiers tours de roues ce week-end lors des 12 Heures de Sebring. En Floride, sans Peugeot (retrait de la compétition) et en attendant Toyota (la TS030 débutera à Spa le 5 mai), Audi fera figure de grandissime favori. Sans concurrence, le constructeur allemand ne viendra qu'avec ses R18 thermiques. Cela devrait suffire...

En 1953, les 12 Heures de Sebring donnaient le coup d'envoi du premier championnat du monde des marques. Longtemps il fît prisé par les constructeurs qui le préféraient même à la F1 car la solidité et la vélocité des machines étaient rudement mises à l'épreuve. Crise du pétrole et avènement du sport-spectacle, l'endurance est rentrée dans le rangs, ne survivant qu'autour de l'aura des 24 Heures du Mans. En 1992, Jean-Marie Balestre coupait les ponts avec l'ACO. La brouille allait durer plus de vingt ans. Mais sous l'impulsion des organisateurs sarthois, appuyés par les constructeurs et les promoteurs (Don Panoz, Patrick Peter), et Jean Todt, nouveau président de la FIA, le dialogue a été renoué. A l'évidence, il fallait recréer un championnat du monde d'endurance typé Le Mans. Le train est donc en marche et qu'importe si Peugeot a jeté l'éponge le dernier jour des inscriptions de manière assez brutale.

Premier sur le FSI. Premier sur le diesel. Premier sur l'hybride ? Depuis une dizaine d'année, Audi a pris l'habitude d'imposer ses nouvelles technologies en endurance, notamment lors des 24 Heures du Mans. A l'heure du passage aux motorisations hybrides, la marque aux anneaux veut garder la main et devancer ses rivaux dans cette course contre le courant. A Sebring, pour l'ouverture de la saison, ne cherchez pas la R18 e-tron quattro, elle est restée en Allemagne pour continuer son développement. Pour débuter en WEC, Audi a joué la carte de la sécurité avec trois R18 ultra. "Nous allons courir avec trois voitures, ce qui va nous servir aussi d'échauffement pour l'équipe à ce stade précoce de la saison, a indiqué le Dr Ullrich, grand patron d'Audi Sport. Il sera difficile d'aller au bout sans collision. Nous devons rester en dehors des incidents de courses. Seulement nous aurons une chance d'être tout en haut ce week-end." Sans réelle concurrence à son niveau, on voit mal qui pourrait priver Audi d'une dixième victoire en Floride. Il en va de même pour le championnat du monde. Sans "leurs amis" de Peugeot, les Allemands ont toutes les chances de coiffer les couronnes pilotes et constructeurs.

Audi ne sera pourtant pas seul en piste. De retour en endurance, Toyota représente même un adversaire de taille et de poids comparable à l'ogre d'Ingolstadt. Mais surement pas en 2012. Si la TS030 semble très bien née, on l'imagine mal rivaliser d'emblée avec les R18 de tout type. Le constructeur japonais met les bouchées doubles pour être dans les clous à Spa. Un test de 30 heures a ainsi été effectué avec succès cet hiver sur le Castellet. "Il reste encore beaucoup à faire au niveau de l'équipe, du développement de la voiture et de sa préparation avant de nous juger fin prêts, et nous nous concentrons en partie sur les préparatifs de Spa, a expliqué Pascal Vasselon, le directeur technique de Toyota. Il y aura notamment des évolutions sensibles au niveau de l'aérodynamisme, qui devraient améliorer les performances et nous aider à défendre le titre d'hybride la plus rapide de la grille." Le mot est lâché. "La plus rapide de la grille" signifie que les TS030 viseraient avant tout un coup d'éclat avec la pole position au Mans et un rythme effréné dans les premières heures ? On en saura un peu plus à Spa, lieu de la première confrontation entre Audi et Toyota.

Malgré la crise économique, le WEC n'a pas à pâlir de son plateau. Derrière les deux géants du LMP1, on retrouve les artisans qui font le charme de la discipline. Henri Pescarolo continue de survivre et présentera cette année un étonnant duo de voiture. Le quadruple vainqueur au Mans alignera une Dome officielle et une ancienne Aston Martin AMR-One refaite à neuf. Osé... Dans le technoparc du Mans, "Pesca" est voisin de la petite équipe qui monte, le OAK Racing. Boostée par Jacques Nicolet, l'écurie mancelle espère s'immiscer dans le duel des grands comme elle l'avait fait l'an passé à Silverstone (3e). En devançant les Lola-Toyota du team Rebellion et les HPD de Strakka Racing et de JRM, OAK aura rempli son contrat. Fin stratège, Nicolet n'a pas mis tous ses oeufs dans le même panier. En s'associant avec Morgan pour ses LMP2, il a trouvé un bon moyen de démontrer son savoir-faire et de monter sur les podiums. La catégorie est ouverte et ça va batailler fort avec les Oreca-Nissan et autres Lola. Gros contingent du WEC, le GTE pro et am continue sa mue. Avec des teams hyper professionnels et des constructeurs motivés (Ferrari, Corvette, Porsche, Aston Martin), on ne va pas s'ennuyer. Cette fois c'est sûr, l'endurance est de retour pour de bon dans la galaxie des sports automobiles.

Les engagés

Catégorie LMP1 (9 voitures, 7 écuries):
. Audi Sport Team Joest (GER)/Audi R18 hybrid
. Toyota Racing (JAP)/Toyota TS030
. Pescarolo Team (FRA)/Pescarolo 03 - Judd
. Rebellion Racing (SUI)/Lola B12/60 Coupé - Toyota
. OAK Racing (FRA)/Oak Pescarolo - Judd
. Strakka Racing (GBR)/HPD ARX 03a - Honda
. JRM (GBR)/HPD ARX 03a - Honda

Catégorie LMP2 (9 voitures, 8 écuries):
. Signatech Nissan (FRA)/Oreca 03 - Nissan
. OAK Racing (FRA)/Morgan - Judd
. ADR Delta (GBR)/Oreca 03 - Nissan
. Gulf Racing Middle East (ARE)/Lola B12/80 Coupé - Nissan
. Lotus (GER)/Lola B12/80 Coupé - Lotus
. Greaves Motorsport (GBR)/Zytek Z11SN - Nissan
. Starworks Motorsports (USA)/HPD ARX 03b - Honda
. Pecom Racing (ARG)/Oreca 03 - Nissan

Catégorie LMGTE Pro (5 voitures, 4 écuries):
. AF Corse (ITA)/Ferrari F458 Italia
. Luxury Racing (FRA)/Ferrari F458 Italia
. Aston Martin Racing (GBR)/Aston Martin Vantage V8
. Team Felbermayr-Proton (GER)/Porsche 911 RSR (997)

Catégorie LMGTE Am (7 voitures, 6 écuries):
. AF Corse (ITA)/Ferrari F458 Italia
. Luxury Racing (FRA)/Ferrari F458 Italia
. Larbre Compétition (FRA)/Chevrolet Corvette C6-ZR1
. Team Felbermayr-Proton (GER)/Porsche 911 RSR (997)
. Krohn Racing (USA)/Ferrari F458 Italia
. JWA-Avila (GBR)/Porsche 911 RSR (997)

Calendrier

17 mars: 12 Heures de Sebring (USA)
5 mai: 6 Heures de Spa-Francorchamps (BEL)
16-17 juin: 24 Heures du Mans (FRA)
26 août: 6 Heures de Silverstone (GBR)
15 septembre: 6 Heures de Sao Paulo (BRA)
29 septembre: 6 Heures de Bahrein (BRN)
14 octobre: 6 Heures de Fuji (JAP)
27 octobre: 6 Heures de Shanghaï (CHN)

Xavier Richard @littletwitman