Jorge Lorenzo (Yamaha)
Jorge Lorenzo (Yamaha) en essais | MOHD RASFAN / AFP

Lorenzo veut rester aux commandes

Publié le , modifié le

Récent vainqueur du Grand Prix de Catalogne, Jorge Lorenzo entend bien conforter sa place de leader en MotoGP à l'issue du Grand Prix de Grande-Bretagne. Le pilote espagnol qui a récemment prolongé chez Yamaha compte 20 points d'avance sur l'Australien Casey Stoner (Honda) aimerait bien signer une quatrième victoire à l'occasion du sixième rendez-vous de la saison. Deuxième l'an passé, le Majorquin rêve d'un deuxième sacre en MotoGP après celui de 2010.

En cinq courses, il a marqué 115 points soit autant de points que l'année de son titre (2010) au même stade de la saison. En cas de nouveau succès Lorenzo enregistrerait une 21e victoire dans la catégorie reine, ce qui lui permettrait de devancer le double champion du monde (500cc) Freddie Spencer. Mais rien n'est encore acquis sur le circuit de Silverstone, où Casey Stoner (deuxième du général à 20 points) ou encore Dani Pedrosa (troisième à 30 points) auront à coup sûr leur mot à dire. Silverstone est une piste qui convient parfaitement à Stoner. "Ça serait mieux si nous utilisions aussi l'ancienne partie du circuit, nous n'y allons plus et la nouvelle section est très étroite", précise toutefois l'Australien. "Le reste de la piste est cependant fantastique, très rapide et on a le coeur qui se met à battre très vite ! Le test qui a suivi la course à Catalunya a été positif pour nous mais nous sommes loin d'une situation parfaite", déclare le tenant du titre.

Pour son coéquipier Pedrosa, il faudra rapidement retrouvé ses marques, lui qui avait déclaré forfait en Grande-Bretagne l'an passé après sa blessure. Mais il se dit "très enthousiaste à l'idée de retourner là-bas". Le catalan se montre assez confiant pour ce week-end. "Comme je l'ai dit après le test de Catalunya, nous avons travaillé sur beaucoup de réglages différents et nous espérons continuer à avancer encore un peu à Silverstone. C'est une piste rapide, avec beaucoup de changements de direction et où il faut avoir une moto agile, qui soit performante dans les virages rapides comme dans les virages lents. La météo est toujours très instable en Grande-Bretagne mais nous verrons si nous avons un peu plus de chance cette fois."

D'autres, à l'instar de Valentino Rossi, aimeraient bien profiter de ce tracé relativement à la fois long rapide et varié pour refaire surface. "A Silverstone, j'ai une saison de retard par rapport aux autres pilotes, qui ont commencé à courir là-bas un an avant moi, et je devrai donc profiter un maximum des séances d'essais pour bien comprendre la piste, " estimé Rossi, qui depuis le 10 octobre 2010 en Malaisie (et son arrivée chez Ducati) n'a plus remporté la moindre course. "Ça avait été difficile l'an dernier. (...) J'espère bien piloter, trouver le bon set-up et avoir le même niveau sur le sec que celui que nous avions pour le GP de Barcelone, même si nous aurons plus de potentiel en cas de pluie", indique "The Doctor". Pour son coéquipier, Nicky Hayden, il vaut mieux garder espoir. "Nos deux dernières courses ne se sont pas très bien passées mais nous devons nous accrocher et progresser. Ce ne sera pas facile mais j'aborde le week-end avec optimisme", a-t-il dit.

Romain Bonte