Lorenso et Pedrosa
Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa sont au coude à coude dans ce Championnat du monde MotoGP | RADEK MICA / AFP

Lorenzo-Pedrosa, le bras de fer continue

Publié le , modifié le

L'Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha) tentera de rééditer dimanche son brillant succès acquis l'an dernier lors du Grand Prix de Saint-Marin afin d'accroître son avance au Championnat du monde MotoGP sur son principal rival et compatriote Dani Pedrosa (Honda).

Avec 23 points d'avance fin juillet, Jorge Lorenzo pouvait voir venir dans ce Championnat du monde de MotoGP. Mais suite aux deux victoires successives de Pedrosa à Indianapolis et Brno en août, seuls 13 points séparent désormais les deux Espagnols. A six courses de la fin, l'issue du championnat apparaît de plus en plus incertaine.

"Je crois que nous avons bien amélioré les choses"

"Débarrassé" de la menace Casey Stoner après la fracture de la cheville de l'Australien à Indianapolis, Lorenzo devra contrer Pedrosa sur le circuit piégeux de Misano. Longtemps abonné aux places de dauphin ou aux podiums en fin de saison, le petit Catalan, qui a battu Lorenzo à la régulière à Brno et qui lui aussi peut se vanter d'une victoire à Misano en 2010, semble en pleine confiance.

"Ces dernières années, notre Honda a été instable sur ce circuit bosselé, à l'adhérence incertaine, fait de nombreux freinages et accélérations, mais je crois que nous avons bien amélioré les choses", a commenté Pedrosa en référence aux ajustements effectués sur les suspensions et l'électronique de la RCV213 lors des derniers tests de Brno et en Aragon.

Rea : "Une grande opportunité pour moi"

Dans sa quête d'un troisième succès consécutif, Pedrosa sera épaulé par le pilote britannique Jonathan Real, qui remplace Stoner jusqu'à la fin de sa convalescence. Rea, actuel 5e au classement Superbike, connaît bien Misano pour y avoir remporté son premier succès dans cette catégorie en 2009 et pour s'être classé 5e et 2e des deux manches cette saison. Sa tâche ne sera pas aisée pour une première expérience en MotoGP mais ses tests se sont révélés prometteurs.

"C'est une grande opportunité pour moi d'entrer dans ce paddock et de côtoyer les plus grands pilotes du monde, se réjoui Rea. Je vais poursuivre de pair les deux Championnats du monde jusqu'au retour de Casey. Cela va être fatigant mais tellement motivant. C'est le rêve de tout pilote de courir dans cette catégorie. Mais le futur ne m'appartient pas".

Rossi bien préparé

Pour sa dernière course en Italie sur une Ducati, Valentino Rossi aura à cœur de se rappeler au bon souvenir de ses supporteurs. Le double vainqueur de l'épreuve (2008 et 2009) arrive bien préparé puisqu'il a effectué 80 tours sur ce circuit lors de tests privés fin août. Rossi retrouvera ce week-end son coéquipier Nicky Hayden, qui devrait être à peu près remis d'une double facture de la main droite.

Entre les deux pilotes de l'écurie française Tech3, l'Italien Andrea Dovizioso et le Britannique Cal Crutchlow, actuels 4e et 5e du Championnat, en verve cet été, auront probablement un coup à jouer au guidon de leurs Yamaha M1 "privées".

En Moto2, l'Espagnol Marc Marquez (Suter), qui mène le Championnat avec 48 points d'avance sur son compatriote Pol Espargaro (Kalex), tentera également de renouveler son succès acquis en 2011. Enfin, en Moto3, l'Allemand Sandro Cortese (KTM), 14 fois sur le podium lors des 19 dernières courses, essaiera de faire mieux que 4e, sa meilleure performance au bord de l'Adriatique et de faire progresser son avance de 32 points, déjà confortable, au Mondial.

La pluie perturbe les essais 

La première journée des essais libres a été  grandement perturbée vendredi par des pluies intermittentes, en particulier les séances des MotoGP.  Environ la moitié des 21 pilotes inscrits en MotoGP ont fait une incursion plus ou moins longue sur la piste. Aux temps combinés des deux sessions, le Tchèque Karel Abraham (Ducati), a réalisé le meilleur chrono, un peu plus d'une seconde devant l'Italien Danilo Petrucci, au guidon d'une CRT Ioda et le Britannique James Ellison, également sur une CRT Aprilia, trois pilotes plutôt habitués à figurer en milieu de classement

Ces conditions ont moins perturbé les deux autres catégories.Ainsi, en Moto2, tous les pilotes - à part Marc Marquez en première séance - ont roulé sur une piste qui séchait. A l'issue des deux séances, le Belge Xavier Simeon (Tech3) a réalisé le meilleur chrono mais à ... quatorze secondes de la position de pointe de Stefan Bradl l'an dernier. En Moto3, le jeune Romano Fenati a pris le meilleur, sur l'Espagnol Maverick Vinales, tous deux sur FTR Honda et Jonas Folger (Kalex KTM), en tête du championnat.

Victor Patenôtre