Lorenzo face à l'armada Honda

Lorenzo face à l'armada Honda

Publié le , modifié le

Vainqueur au Qatar lors du premier grand prix de la saison, Jorge Lorenzo devra encore déployer des trésors de pilotage pour résister à la furia des pilotes Honda à Jerez. Devant son public, l'Espagnol Dani Pedrosa cherchera à briller pour sa 100e course tandis que Casey Stoner, en dedans lors du GP d'ouverture, voudra prouver qu'il est toujours le boss.

Honda est revanchard. L'écurie championne du monde en titre n'a certainement pas accepté de se faire damer le pion par la Yamaha de Jorge Lorenzo en ouverture d'une saison qui doit être celle de sa domination sans partage. Donnés largement favoris, les Honda Boys se sont en effet heurtés à un Lorenzo des grands soirs au Qatar, le champion du monde 2010 parvenant à devancer Pedrosa et Stoner sur la ligne d'arrivée après une course parfaitement gérée. Pour ce retour en Europe, la firme sponsorisée par Repsol mise beaucoup sur le tracé de Jerez, là où l'écurie a procédé à de nombreux tests hivernaux, pour reprendre l'ascendant.

Dani Pedrosa, devant ses compatriotes, aura une raison de plus pour s'imposer puisque le "jockey" espagnol disputera à cette occasion le 100e grand prix de sa carrière. Impressionnant au Qatar, il évoluera à Jerez sur une piste qui lui a souvent réussi par le passé puisqu'il s'y est déjà imposé à deux reprises (2005 et 2008) et glané cinq secondes places. "Il nous faudra réussir nos qualifications afin de pouvoir faire la course en tête", analyse Pedrosa. "On a fait une bonne course au Qatar, commencer la saison par un podium est toujours important mais nous ne pouvons pas nous permettre de nous relâcher car on s'attend à une nouvelle bagarre ce week-end".

40e rugissante pour Lorenzo ?

Casey Stoner, lui, s'apprête à affronter un des rares circuits qui résistent encore à son talent. L'Australien n'a en effet jamais gagné de course ici et son meilleur résultat est une troisième place acquise en 2009. "c'est vrai que je n'ai jamais très bien réussi ici mais les tests de pré-saison m'ont redonné confiance" admet le champion du monde en titre. L'Australien, qui est apparu à la peine au Qatar, sait qu'il ne doit pas ouvrir la porte à la concurrence s'il veut conserver son bien... Un bien vers lequel lorgne toujours Jorge Lorenzo. l'Espagnol a lui aussi à coeur de briller devant ses fans. Et de confirmer sa victoire lors du premier grand prix. "Je m'attends à ce que Casey et surtout Dani soient très rapides à Jerez, souffle le Majorquin. Ce dernier, s'il s'impose, remportera le 40e de sa carrière et passera devant un certain... Stoner au palmarès. Une motivation supplémentaire ?

Julien Lamotte