MotoGp Lorenzo devant stoner 2011
Lorenzo devant Stoner | AFP PHOTO / MIGUEL RIOPA

Lorenzo dompte Stoner

Publié le , modifié le

L'Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha) a remporté le Grand Prix d'Italie en MotoGP, dimanche sur le circuit du Mugello, devant l'Italien Andrea Dovizioso et l'Australien Casey Stoner, tous les deux sur Honda. Parti de la 5e place sur la grille de départ, Lorenzo a rapidement refait son retard avant se porter au commandement à six tours de l'arrivée et de s'échapper pour sa 2e victoire de la saison.

Lorenzo, champion du monde en titre, a pris un excellent départ et était déjà 2e au premier virage. Il a donc rapidement mis tout le monde d'accord en dominant la course, restant sagement dans la roue de Casey Stoner, parti en pole, qui semblait s'acheminer vers une victoire facile. Jusqu'à ce que Lorenzo, qui a repris 7/10e en un tour,  mais aussi Dovizioso viennent mettre la pression sur l'Australien, en délicatesse avec ses pneus, perdait de l'adhérence en même temps qu'il cédait du terrain petit à petit. Les trois hommes restaient au coude à coude jusqu'à ce que l'Espagnol prenne le large pour obtenir une belle victoire, la première sur ce circuit de Mugello.

Derrière Dovizioso, très soutenu par le public italien, n'a pas fait de cadeau à son coéquipier Casey Stoner, ce qui promet peut-être quelques explications de texte chez Honda. Car les conséquences de cette 3e place de l'Australien sont immédiates sur un plan comptable: Lorenzo revient à 19 points de Stoner au classement général des pilotes. 

Une autre belle bagarre, pour la 4e place, a opposé l'autre Yamaha d'usine de l'Américain Ben Spies, victorieux la semaine dernière à Assen, à la Honda privée de l'Italien Marco Simoncelli, partis tous les deux de la 1re ligne de la grille de départ. Spies a finalement battu Simoncelli, mais cela s'est vraiment joué à très peu.

REACTIONS
Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha), vainqueur: "J'ai la chance de gagner souvent des courses spectaculaires, mais cette victoire est sûrement l'une des plus belles de ma carrière, et elle est encore plus agréable que celle de Jerez en début de saison. J'étais très fatigué à la fin, parce que c'était très dur, il faisait très chaud, et je n'ai pas pu boire de toute la course. Au début, Casey (Stoner) allait très vite avec ses pneus froids et je ne pensais pas pouvoir gagner, mais je n'ai pas voulu abandonner. Je me suis bien battu avec Andrea (Dovizioso), qui freinait très tard, ce qui m'a obligé à prendre de gros risques pour le dépasser, et après j'ai fait le même dépassement sur Casey, dans la même portion du circuit. A partir de la mi-course, ma moto marchait de mieux en mieux et j'ai pu hausser mon rythme. C'était important de gagner cette course, pour éviter que Casey prenne trop d'avance au Championnat. Ben (Spies) a gagné à Assen la semaine dernière, je gagne ici, ça montre que Yamaha a fait un gros travail et ça prouve qu'on est capables de se bagarrer en tête. Mais je ne sais pas si on sera plus ou moins compétitifs au Sachsenring dans 15 jours, sur un circuit que je n'apprécie pas beaucoup."

Andrea Dovizioso (ITA/Honda), 2e: "J'ai vraiment attaqué jusqu'au bout, mais Jorge (Lorenzo) était plus rapide que moi dans plusieurs portions du circuit. Avec le nouveau revêtement, on était tous à la limite, et j'ai continué à attaquer quand j'ai vu que Casey (Stoner) avait un peu de mal, j'ai essayé de le suivre et de voir où je pouvais le passer, mais je ne voulais pas attendre les deux derniers virages du dernier tour. Je me sentais très soutenu par le public, surtout celui de la colline que je regardais en passant, ça me faisait du bien et c'était important parce que la course était de plus en plus dure, à cause de la température. Je ne voulais pas les décevoir. Je n'ai jamais été aussi rapide et constant que cette année, je suis très content de ma position au Championnat. Je suis là, je vais vite, et je dois continuer à attaquer".

Casey Stoner (AUS/Honda), 3e: "Je suis vraiment déçu par ce podium, parce que j'avais une moto pour gagner ici, mais on a fait une grosse erreur dans la pression des pneus, qui était trop haute, alors qu'on s'était déjà rendu compte au warm-up, ce matin, qu'on dégradait trop vite les pneus. C'était bien en début de course, avec des pneus froids, mais beaucoup moins bien en fin de course, à cause de la température très élevée. J'ai essayé de prendre des risques en freinant plus tard, pour résister à Jorge (Lorenzo), mais j'ai bloqué les roues deux ou trois fois et je ne pouvais pas faire plus, je n'avais plus du tout d'adhérence. Andrea (Dovizioso) a encore de bonnes chances pour le titre et je suis contre les consignes de course, comme en F1, parce que notre sport est d'abord une compétition individuelle, entre pilotes, pas un sport d'équipe comme le football".

Classement du MotoGP

1. Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha), les 23 tours en 41 min 50 sec et 89/1000
2. Andrea Dovizioso (ITA/Honda) à 0.997
3. Casey Stoner (AUS/Honda) 1.143
4. Ben Spies (USA/Yamaha) 8.980
5. Marco Simoncelli (ITA/Honda) 9.076
6. Valentino Rossi (ITA/Ducati) 26.450
7. Hector Barbera (ESP/Ducati) 28.745
8. Dani Pedrosa (ESP/Honda) 32.043
9. Colin Edwards (USA/Yamaha) 33.421
10. Nicky Hayden (USA/Ducati) 34.724

Classement de la catégorie Moto2

1. Marc Marquez (ESP/Suter), les 21 tours en 40 min 2 sec et 941/1000
2. Stefan Bradl (GER/Kalex) à 0.071
3. Bradley Smith (GBR/Tech3) 0.419
4. Alex De Angelis (SMR/Motobi) 2.091
5. Andrea Iannone (ITA/Suter) 4.595
6. Thomas Luthi (SUI/Suter) 13.021
7. Simone Corsi (ITA/FTR) 13.092

Classement de la catégorie 125cc

1. Nicolas Terol (ESP/Aprilia), les 20 tours en 39 min 51 sec 815/1000
2. Johann Zarco (FRA/Derbi) à 0.167
3. Maverick Vinales (ESP/Aprilia) 8.379
4. Efren Vazquez (ESP/Derbi) 8.491
5. Hector Faubel (ESP/Aprilia) 8.594
6. Luis Salom (ESP/Aprilia) 22.908
7. Sergio Gadea (ESP/Aprilia) 23.989