Le Mans fait le plein

Le Mans fait le plein

Publié le , modifié le

Malgré le retrait de Peugeot, les 80e 24 Heures du Mans ne connaissent pas la crise. Ils ont encore été nombreux à solliciter une des 55 places sur la grille. Audi se taille la part du Lion avec quatre R18 TDI, deux thermiques et deux hybrides. Face aux Allemandes en LMP1, deux Toyota Hybride, deux Rebellion, deux HPD, une OAK et deux Pescarolo. Le quadruple vainqueur du Mans sera présent avec une Dome et une ex-Aston Martin AMR-One motorisée Judd. Un miracle !

Face à la crainte du marasme après la désaffection de Peugeot, l’ACO et la FIA ont mis les bouchées doubles. Deux semaines pour convaincre les constructeurs de muscler leur engagement dans le nouveau championnat du monde d’endurance (WEC) ou au moins de ne pas le réduire. Le message a été entendu puisqu’Audi a assuré sa présence sur chaque manche avec au moins deux voitures. A Sebring, ce sera deux R18TDI thermiques. Après, le Dr Ullrich mettra le courant dans ses diesel. A Spa tout d’abord, puis au Mans avec deux R18 TDI hybrid, doublées de deux classiques. Quatre œufs dans des paniers différents, un bon moyen de ne pas laisser la victoire filer dans les bras de Toyota. Le constructeur japonais débarque lui avec humilité. Pas de Sebring mais une montée en puissance dans toutes les autres courses du WEC. Un discours qui change par rapport à celui livré la semaine passée lors de la présentation du team.

Pescarolo ressort du chapeau

En cette année du quarantième anniversaire de la première victoire Matra au Mans, l’ACO avait un as dans sa manche. Pas de nouveau poids lourd mais un as de cœur avec Henri Pescarolo. Sauvé des eaux fin 2010 par Jacques Nicolet et Joël Rivière, « Pesca » entretient son mythe avec une auto en WEC et deux engagements au Mans. Un petit miracle car le team a été choisi par le Japonais Dome pour faire courir sa nouvelle voiture dans la Sarthe. Les pilotes seront Sébastien Bourdais, Nicolas Minassian et un Japonais (ndlr : Ara tiendrait la corde). L’autre LMP1 est un sacré pari puisque Pescarolo avait convaincu Aston Martin de lui céder le châssis de son AMR-One. Faute d’un moteur à la hauteur de la voiture, les Britanniques avaient connu une saison 2011 cauchemardesque. Pesca aura deux châssis rebadgés à son nom (un châssis acheté et un autre offert par un collectionneur) où sera installé un moteur Judd. Le projet est ambitieux et va nécessiter beaucoup de travail pour le team sarthois qui s’est renforcé pour l’occasion. Si Toyota devrait évoluer un cran au dessus, Pesca espère lutter avec les autres LMP1 essence comme les Lola-Toyota de Rebellion, la OAK-Judd et les nouvelles HPD dont on attend beaucoup.

Les LMP2 en force

Voitures à moindre coût, les LMP2 vont squatter une grosse partie du circuit. Au Mans, elles seront les plus représentées avec 18 autos. On notera un gros contingent d’Oreca-Mazda ou Nissan. Lotus fait lui son apparition tandis que le Oak Racing a confirmé son partenariat avec Morgan. Le plateau GTE, même si BMW a baissé le rideau, sera lui exceptionnel avec une bataille annoncée entre Ferrari, Corvette et Porsche. Absent en prototype, Aston Martin revient dans cette catégorie davantage taillée pour elle. Enfin, un 56e stand a bien été confié au projet Deltawing. Selon l’ACO, la voiture américaine du Highcroft Racing est en bonne voie et devrait sortir des ateliers d’ici quelques jours. Avec son numéro 56, elle ne sera pas classée mais on estime qu’elle sera au niveau des LMPM2. Le premier rendez-vous du WEC aura lieu à Sebring le 17 mars. Pour Le Mans, une journée test sera organisée le 3 juin prochain. Ensuite, tout le monde rejoindra la Place de la République pour le traditionnel pesage. Un nouveau lieu, provisoire, pour une même histoire.

La liste des concurrents:

LMP1
1. Audi Sport Team Joest (Audi R18 TDI Hybride) André Lotterer
2. Audi Sport Team Joest (Audi R18 TDI Hybride) Allan McNish
3. Audi Sport Team Joest (Audi R18) Timo Bernhard
4. Audi Sport Team North America (Audi R18) Oliver Jarvis
7. Toyota Racing (Toyota TS030) Alexander Wurz
8. Toyota Racing (Toyota TS030) Hiroaki Ishiura
12. Rebellion Racing (Lola-Toyota) Nicolas Prost
13. Rebellion Racing (Lola-Toyota) Andréa Belicchi
15. OAK Racing (OAK-Pescarolo) Guillaume Moreau
16. Pescarolo Team (Pescarolo-Judd) Emmanuel Collard
17. Pescarolo Team (Dome-Judd) Nicolas Minassian
18. Dyson Racing (Lola-Mazda) Guy Smith
19. Dyson Racing (Lola-Mazda) Chris Dyson
21. Strakka Racing (HPD ARX-03a) Mike Leventis
22. JRM (HPD ARX-03a) David Brabham
LMP2
23. Signatech-Nissan (ORECA 03-Nissan) : Jordan Tresson
24. OAK Racing (Morgan LMP2-Judd) : Jacques Nicolet
25. ADR-Delta (ORECA 03-Nissan) : John Martin
26. Signatech-Nissan (ORECA 03-Nissan) : Franck Mailleux
28. Gulf Racing Middle East (Lola-Coupe B12/80-Nissan) : Fabien Giroix
29. Gulf Racing Middle East (Lola-Coupe B12/80-Nissan) : Frédéric Fatien
31. Lotus (Lola-Coupe B12-Lotus) : Thomas-Josef Holzer
33. Level 5 Motorsports (HPD ARX-03b) : Scott Tucker
35. OAK Racing (Morgan LMP2-Judd) : Olivier Pla
38. Jota (Zytek-Nissan) : Sam Hancock
40. Race Performance (ORECA 03-Judd) : Michel Frey
41. Greaves Motorsport (Zytek-Nissan) : Christian Zugel
42. Greaves Motorsport (Zytek-Nissan) : Alex Brundle
43. Extreme Limite (Norma-Judd) : Fabien Rosier
44. Starworks Motorsport (HPD ARX-03b) : Vincente Potolicchio
45. Boutsen Ginion Racing (ORECA 03-Nissan) : Bastien Brière
46. Thiriet by TDS Racing (ORECA 03-Nissan) : Pierre Thiriet
49. Pecom Racing (ORECA 03-Nissan) : Luiz Perez Companc
GTE Pro
51. AF Corse (Ferrari F458 Italia) Giancarlo Fisichella
59. Luxury Racing (Ferrari F458 Italia) Frédéric Makowiecki
66. JMW Motorsport (Ferrari F458 Italia) Tim Sugden
73. Corvette Racing (Corvette C6.R) Antonio Garcia
73. Corvette Racing (Corvette C6.R) Oliver Gavin
71. AF Corse (Ferrari F458 Italia) Andrea Bertolini
77. Felbermayr-Proton (Porsche 997 GT3-RSR) Richard Lietz
80. Flying Lizard Motorsports (Porsche 997 GT3-RSR) Jörg Bergmeister
97. Aston Martin Racing (Aston Martin Vantage) Stefan Mücke
GTE Am
50. Larbre Compétition (Corvette C6.R) Patrick Bornhauser
55. JWA (Porsche 997 GT3-RSR) Paul Daniels
57. Krohn Racing (Ferrari F458) Tracy Krohn
58. Luxury Racing (Ferrari F458) Pierre Ehret
61. AF Corse (Ferrari F458) Robert Kaufmann
67. IMSA Performance-Matmut (Porsche) Anthony Pons
70. Larbre Compétition (Corvette C6.R) Christophe Bourret
75. ProSpeed Competition (Porsche 997 GT3-RSR) Paul van Splunteren
79. Flying Lizard Motorsports (Porsche 997 GT3-RSR) Seth Neiman
81. AF Corse (Ferrari F458) Pierguiseppe Perazzini
83. JMB Racing (Ferrari F458) Manuel Rodrigues
88. Felbermayr-Proton (Porsche 997 GT3-RSR) Christian Ried
99. Aston Martin Racing (Aston Martin Racing) Christoffer Nygaard
Hors catégorie
N°56. Highcroft (DeltaWing) Marino Franchitti

De notre envoyé spécial Xavier Richard

francetv sport @francetvsport