Nicolas Lapierre (Toyota)
Nicolas Lapierre (Toyota) | DR

Lapierre : "Pousser Audi à la limite"

Publié le , modifié le

De retour en piste pour les 6 Heures de Silverstone (WEC) ce week-end, Nicolas Lapierre espère que sa Toyota TS030 sera capable de rivaliser avec les Audi R18. Au vu de sa courte mais riche expérience mancelle en juin dernier, la victoire n'est pas impossible.

Q : Nicolas, comment abordez-vous les Six Heures de Silverstone ?
Nicolas Lapierre : « Ce sera important de terminer la course. Nous devons faire un pas en avant au niveau de la fiabilité. Si nous ne rencontrons pas de problème, nous espérons bien être sur le podium et pas loin de la victoire. Nous avons vu au Mans que nous sommes dans le match. »

Q : Le fait d’avoir mener Le Mans change-t-il votre approche ?
NP : « Au niveau de la performance pure, nous savions que nous serions dans le coup et que nous avions un bon potentiel. De là à être en tête des 24 Heures du Mans, c’est autre chose. Nous avons un nouveau kit et notre objectif est de nous battre avec Audi. Ce sera une course sprint : à fond du début à la fin. Nous n’avons qu’une voiture, mais nous allons attaquer et nous battre pour, je l’espère, avoir des batailles aussi rudes qu’au Mans. Nous voulons pousser Audi à la limite. »

Q : Que peux-tu nous dire de l’évolution du package aéro ?
NP : « Ce n’est pas la même philosophie qu’au Mans, et c’est logique puisque les tracés sont différents. Nous avons testé cette évolution à MotorLand et les premiers retours ont été très positifs. Le circuit de Silverstone et les autres circuits du FIA-WEC requièrent plus d’appui aéro : c’est ce que nous avons. J’espère que nous serons compétitifs, tout en sachant que l’on peut conter sur notre technologie hybride, dont on a vu les qualités au Mans. »

Q : Et concernant Silverstone ?
NL « J’aime bien Silverstone. C’est un circuit sur lequel j’ai été en réussite lors de mes deux dernières participations, avec une victoire en 2009 et une deuxième place en 2010. Il correspond bien aux LMP1 d’aujourd’hui. J’ai toujours apprécié ce tracé : il y a toujours ces superbes courbes telles que Copse ou l’enchaînement de Becketts. »

avec communiqué Toyota Hybrid Racing