Peugeot 908 N.7 LM 2011 petit matin
La Peugeot 908 au petit matin du Mans | DR

L'ACO redistribue les cartes

Publié le , modifié le

Equivalence diesel - essence, sécurité et nouvelle technologie sont les trois principaux axes de travail en endurance. Pour 2012, année de redémarrage du championnat du monde FIA avec l'ACO, quelques ajustements ont ainsi été annoncés. Pour redonner une chance aux motorisations essence face à la toute puissance du diesel, une bride va diminuer la performance des Peugeot et Audi. La pression du turbo sera abaissée et la capacité des réservoirs réduite de 5 litres.

"Chaque année nous progressons sur les processus d’analyse afin d’établir les équivalences entre les motorisations, explique le directeur sport de l'ACO Vincent Beaumesnil. Le travail de fond opéré conjointement avec la FIA nécessita de mener des recherches approfondies. Notre objectif premier n’a pas été de remettre tout le monde sur un pied d’égalité parfait en terme de performance (temps au tour) mais de définir le potentiel réel de chacune des technologies en lice." Vu la suprématie criante des diesel (avec d'autres moyens aussi), ce rééquilibrage était autant diplomatique que technique. En effet, redonner une chance à l'essence va peut-être relancer certains concurrents lassés de jouer les seconds rôles (Pescarolo, Aston Martin, etc). Encore faut-il que cela suffise... 

Choqué par les accidents des deux Audi en juin dernier, l'ACO a également travaillé sur la sécurité. L'aileron de requin est maintenu et même étendu à tous les prototypes. Pour les voitures moins rapide qu'une R18, il est prévu ...d'agrandir les rétroviseurs. Enfin, sur le volet des nouvelles technologies, la porte est ouverte aux constructeurs qui veulent se lancer dans la bataille. "La restitution d’énergie est autorisée sur les roues avant mais uniquement au-delà de 120 km/h", a indiqué l'ACO dans son règlement. Un appel du pied à Porsche qui ne sera de retour qu'en 2014.

Les grandes lignes du nouveau règlement de l'ACO et de la FIA

1. Les équivalences entre motorisations Diesel et essence.

Dans ce cadre l’ACO et la FIA ont mené une étude de grande envergure pour analyser les performances des voitures et déterminer les mesures appropriées. Nombre d’outils ont été utilisés dans le cadre de ces travaux : des relevés effectués par l’intermédiaire de boucles de chronométrage installées spécialement à Spa-Francorchamps puis au Mans dont certaines étaient inconnues des concurrents des 1 000 Km de Spa-Francorchamps (7 mai 2011) et des 24 Heures du Mans (11 et 12 juin 2011) ; des informations délivrées par les nouveaux boîtiers d’acquisition de données (data loger) installés cette année sur les voitures ; l’ensemble des relevés chronométriques des différents circuits.

Résultats :
- L’ensemble des dispositifs de ravitaillement ont été ramenés à des valeurs identiques.
- Aucune modification ne sera apportée aux motorisations essence.
- Les performances des moteurs Diesel ont été réduites d’environ 7% par le biais de restrictions sur les brides et la pression de suralimentation. Le diamètre des dites brides passe de 47,4 mm à 45,8 mm pour les moteurs qui en sont dotés d’une seule et de 33,5 mm à 32,4 mm pour les moteurs qui en possèdent deux. De plus, la pression de suralimentation des turbos est ramenée de 3 000 à 2 800 millibars.
- Réduction de 5 litres de la capacité des réservoirs des LM P1 à motorisation Diesel, ceux-ci passant de 65 à 60 litres.

2. Sécurité

A l’issue des accidents qui eurent lieu cette année aux 24 Heures du Mans, l’ACO et la FIA ont procédé à de nouvelles consultations et tests pour toujours améliorer la sécurité des voitures, préoccupation première du règlement FIA-ACO. Les mesures suivantes seront adoptées à partir de la saison 2012 :

- A l’issue des travaux réalisées par la commission de sécurité de la FIA avec les constructeurs, généralisation des appendices dorsaux sur les capots moteurs (surnommés aussi aileron de requin) de toutes les voitures de catégories LM P1, LM P2 et FLM et des ouvertures seront pratiquées au-dessus des roues avant et arrière.
- De manière à améliorer la visibilité sur l’arrière (à l’exception des LM P1), les rétroviseurs seront agrandis et devront être dotés d’un mode nuit mais aussi de réglages électriques qui devront assurer que, en s’installant au volant, chaque pilote ait immédiatement des rétroviseurs parfaitement adaptés à ses besoins. Enfin, le système de caméra sur l’arrière sera obligatoire sur les voitures de catégorie LM GTE et autorisé sur toutes les autres.

3. Motorisation hybride

La restitution d’énergie est autorisée sur les roues avant mais uniquement au-delà de 120 km/h. Des dispositifs de sécurité relatifs au freinage spécifique aux motorisations hybrides ont également été définis.