La presse allemande encense Vettel

Publié le , modifié le

La presse allemande fêtait lundi matin le sacre de Sebastian Vettel, devenu dimanche à Suzuka (Japon, le plus jeune double champion du monde de l'histoire de la Formule 1, le qualifiant d'"enfant-prodige". "Le deuxième enfant-prodige allemand après Boris Becker est parmi nous", affirme le Leipziger Volkszeitung au sujet du pilote de 24 ans.

Le quotidien régional salue "une superstar qui ne se comporte pas comme une star" et possède un profil de gendre idéal qui "n'offre aucune prise aux attaques, que ce soit dans son cockpit ou dans sa vie". "Après des années marquées par les scandales, les intrigues et les campagnes diverses, la Formule 1 peut enfin faire des gros titres positifs. Et elle le doit à Vettel qui l'a fait redescendre sur terre grâce à ses performances", estime de son côté le Westfälische Nachrichten. "Gestion de son moteur, usure des pneus, connaissances techniques, il tire le meilleur des ingénieurs et fait preuve d'un grand esprit d'équipe. Contrairement à nombre de ses prédécesseurs", poursuit-il.

"Est-il déjà imbattable lors des années à venir ?" s'interroge Bild, le journal le plus lu d'Allemagne, qui avertit également que "derrière son visage d'ange se cache un tueur". Le Süddeutsche Zeitung prédit également une longue série de succès au jeune coureur: "que Vettel ait réussi à s'assurer le titre si tôt avec une telle concurrence est remarquable. Schumacher, lui, n'avait en général, à son apogée, qu'un seul vrai concurrent". "Et si Vettel roule aussi longtemps que Schumacher, il pourra encore devenir champion du monde 19 fois", glisse le journal bavarois.