Moto Kawasaki Leblanc Grégory Da Costa Julien Four Olivier 24h du Mans 04 2010
La Kawasaki N.11 de Julien Da Costa, Olivier Four et Grégory Leblanc | AFP - François Monier

Kawasaki fait plier Suzuki

Publié le , modifié le

La Kawasaki N.11 des Français Julien Da Costa, Grégory Leblanc et Olivier Four a remporté sur le circuit de Magny-Cours la 76e édition du Bol d'or moto. Elle a devancé d'un tour la Suzuki N.1 (Vincent Philippe/Anthony Delhalle/Fabien Foret) et de cinq tours la Yamah N.7 (Igor Jerman/Steve Martin/Gwen Giabbani). Cela faisait 15 ans que Kawasaki ne s'était plus imposé dans cette course d'endurance.

Cette victoire, acquise au terme d'une lutte très serrée avec la 1000cc GSX-R N.1 du Suzuki  Endurance Racing Team (SERT),  suspend la série de quatre succès  consécutifs de cette écurie prestigieuse qui a obtenu son 11e titre de champion  du monde d'endurance l'an dernier. Même si la Kawasaki ZX-10R, victorieuse des deux dernières éditions des 24  Heures du Mans, faisait partie des favoris, battre sur son terrain le SERT demeure un  événement rare.

Ce succès prive également Vincent Philippe, le pilote le plus expérimenté de Suzuki d'engranger un huitième succès au Bol d'Or, ce qui aurait fait de lui  le seul et unique détenteur de ce record qu'il partage encore avec Dominique Sarron et le légendaire Gustave Lefèvre.Philippe a chuté un peu avant 19H00 samedi et s'est brisé la clavicule droite laissant à ses deux coéquipiers, Anthony Delhalle et Fabien Foret, toute  la responsabilité de mener seuls la N.1 à la victoire. Jusqu'à deux heures avant le terme de la course, la Kawasaki et la Suzuki se tenaient dans un mouchoir. Au même moment, la chute de l'Australien Damien Cudlin brisait les espoirs d'un autre prétendant, le team BMW, de remporter ce Bol d'Or. 

Les deux équipages Français se disputaient alors le succès finale. La pluie et le vent, qui ont d'ailleurs influé dans une course difficile où les conditions météo ont été changeantes, ensuite obligé les directeurs des écuries à faire  preuve de flair pour monter les bons pneus au bon moment. Après de nombreux  chassés-croisés, la victoire est finalement revenue à Kawasaki.

Classement final 

1. Julien Da Costa/Grégory Leblanc/Olivier Four (FRA/Kawasaki N.11) 781 tours
2. Vincent Philippe/Anthony Delhalle/Fabien Foret (FRA/Suzuki N.1) à 1:41.055
3. Igor Jerman/Steve Martin/Gwen Giabbani (SVN-AUS-FRA/Yamaha N.7) à 5 tours
4. David Checa/Kenny Foray/Matthieu Lagrive (FRA/Yamaha N.94) à 5 t
5. Daniel Ribalta/Anthony Dos Santos/Arturo Tizon (ESP-FRA-ESP/Yamaha N.4) à 16 t
6. Valentin Debise/Benjamin Delègue/Fabrice Holub (FRA/Kawasaki N.24) 1er Superstock à 31 t
7. Dylan Buisson/Grégory Fastre/Pedro Vallcaneras (FRA-BE-ESP/BMW N.13) 2e Superstock à 32 t
8. Claude Lucas/Jonathan Hardt/Julien Duguet (FRA/Suzuki N.67) 3e Superstock à 33 t
9. Cameron Donald/John McGuinness/Simon Andrews (AUS-GBR/Honda N.77) à 34 t
10. Didier Van Keymeulen/Alex Cudlin/Gianluca Vizzielo (BEL-AUS-ITA/Yamaha N.9) 4e Superstock à 40 t

Christian Grégoire