Johann Zarco
Johann Zarco (Derbi) | AFP - VINCENZO PINTO

Johann Zarco (125cc) deuxième et frustré

Publié le , modifié le

L'Espagnol Hector Faubel (Aprilia), qui avait pourtant passé la ligne d'arrivée 1/1000 de seconde après le Français Johann Zarco (Derbi), a été déclaré vainqueur du GP d'Allemagne de moto, catégorie 125 cc, après consultation de la photo finish, dimanche sur le Sachsenring. Le podium est complété par un autre Espagnol, Maverick Vinales (Aprilia), qui était parti en pole position.

Poursuivi par la déveine... Une nouvelle fois cette saison, Johann Zarco (Derbi) s'est vu refuser une victoire sur le circuit du Sachsenring. Arrivé exactement dans le même temps que le pilote espagnol Hector Faubel (Aprilia) alors qu'il était revenu à sa hauteur dans la dernière ligne droite. La direction de course avait d'abord décidé de classer les deux pilotes à  égalité, puis a attribué la victoire à Faubel, au bénéfice du meilleur tour en  course.  Zarco s'est dit "déçu" mais ne s'est pas énervé, lui qui avait déjà été  privé d'une victoire certaine à Barcelone, et déclassé à la 6e place, parce  qu'il avait doublé dans le dernier virage du dernier tour l'Espagnol Nicolas  Terol.

Zarco : "Je croyais vraiment avoir gagné"

Le Français, auteur d'un excellent départ depuis l'extérieur de la 2e  ligne, après son 6e chrono en qualifications, était 2e au premier passage. Il  n'a jamais quitté le quatuor de tête d'une course menée à un train d'enfer,  d'abord par sept pilotes groupés en moins d'une seconde, puis trois seulement  dans les derniers tours. L'explication finale a eu lieu dans le 27e et dernier tour quand Faubel,  déjà en tête du 2e au 4e tour, a repris les devants en doublant Vinales, suivi  par Zarco qui n'avait jamais mené la course depuis le départ. Le dernier virage  a été déterminant, Zarco sortant à l'extérieur, sur le vibreur, alors que  Faubel faisait un petit écart. "Je croyais vraiment avoir gagné, j'ai regardé les écrans, alors j'ai fait  un tour d'honneur avec le drapeau français, c'était un grand moment. Puis on  m'a annoncé que ce n'était pas encore pour cette fois", a souri Zarco, qui se  console en confortant sa 2e place au classement du Championnat du monde, à 32  points de Terol, 4e de cette course.

Romain Bonte