Simon Pagenaud (Penske)
Simon Pagenaud (Penske) | Anatoliy Cherkasov / NurPhoto

IndyCar - GP de Sonoma: Pagenaud n'a pas encore dit son dernier mot

Publié le , modifié le

Simon Pagenaud n'a plus le choix s'il veut conserver son titre de champion IndyCar: il doit remporter dimanche la dernière course de la saison, le Grand Prix de Sonoma, et compter sur des défaillances des six autres prétendants au titre.

"Cette saison est folle", résume Pagenaud, pilote de la monoplace Penske frappée du N.1. "C'est très excitant pour tout le monde, car on ne sait pas qui va rafler la mise au final". Pour la douzième saison consécutive, le champion IndyCar sera sacré lors de la dernière course. Mais cette fois, pas moins de sept pilotes peuvent encore mathématiquement remporter la Astor Cup, le trophée que Pagenaud avait soulevé il y a tout juste un an en réalisant un week-end parfait avec la pole position, le record du tour et la victoire sur le spectaculaire circuit de Sonoma (Californie). Quatrième du classement général, à 34 points du leader, son coéquipier américain Josef Newgarden, le Poitevin, présent en IndyCar depuis 2011, devra rééditer sa performance de 2016. "La situation est simple: il faut attaquer et gagner, et après on fera le compte des points, a-t-il insisté. En début de saison, l'objectif était de se battre pour le titre, on est dans cette configuration".

Emergence de Newgarden

Alors qu'il avait réalisé un début de saison parfait en 2016 avec deux 2e places et trois victoires dans les cinq premières courses, Pagenaud a manqué cette année cruellement de régularité. Il s'est offert une seule victoire --la première sur un circuit ovale à Phoenix--, contre six en 2016, et a connu une mauvaise passe après les 500 miles d'Indianapolis (14e). Il a surtout fait les frais de l'émergence de Newgarden qui, fin août, a remporté le Grand Prix de Madison grâce à une manoeuvre controversée face à son coéquipier français. Avec quatre victoires dès sa première saison chez Penske, Newgarden, 26 ans, est en tête du Championnat, mais ne compte que trois points d'avance sur le Néo-Zélandais Scott Dixon (Chip Ganassi), déjà sacré en 2003, 2008, 2013 et 2015. "Je ne sous-estimerai jamais Scott, pas même dans un dernier tour", a prévenu Newgarden. Le Brésilien Hélio Castroneves, 3e à 22 points de Newgarden, peut s'offrir à 42 ans le seul titre qui manque à son palmarès: "Je suis prêt pour ce titre", a souri le triple vainqueur des 500 miles d'Indianapolis, vice-champion IndyCar à quatre reprises (2002, 2008, 2013, 2014).

AFP