Indy 500 peloton 052011
La course du centenaire des 500 Miles d'Indianapolis | AFP - Getty

Hildebrand perd l'Indy 500 au dernier virage, Wheldon vainqueur

Publié le , modifié le

La 100e édition des 500 Miles d'Indianapolis restera à jamais dans les annales. Alors qu'il avait course gagné, le rookie JR Hildebrand a perdu le contrôle de sa voiture dans le dernier mirage et s'est encastré dans le mur du speedway. Avec la vitesse, l'Américain a franchi la ligne en ...deuxième position. Juste devant lui venait de passer le Britannique Dan Wheldon, vainqueur chanceux. C'est son 2e succès après celui remporté en 2005.

On ne saura pas cette année si JR Hildebrand fait une intolérance au lactose. Le rookie américain la tenait pourtant bien fermement cette bouteille de lait qu'on offre au vainqueur sur le podium. Mais le verre s'est cassé dans le dernier virage alors que les membres de son équipe fêtait déjà cette victoire incroyable. Du haut de ses 23 ans, Hildebrand avait roulé dans la cour des grands, accroché aux roues des Dixon, Servia, Franchitti , Kanaan et autre Tagliani avant sa sortie de piste.

Marquée par plusieurs neutralisations après des accidents, la course était finalement devenue irrespirable à l'approche des cinquante derniers tours. Chez les favoris, seul Alex Tagliani manquait à l'appel. Parti de la pole, le Québécois avait été victime d'un incident au 148e tour et avait déjà renoncé.Sur une stratégie décalée, Danica Patrick récupérait la tête à une vingtaine de tours de l'arrivée, guettant, ou espérant, une ultime sortie du safety car. L'Américaine ne deviendra pas la première femme à inscrire son nom sur le trophée (ndlr, elle finira 10e). Elle cédait le commandement à un autre outsider, le Belge Bertrand Baguette. Lui aussi croyait à l'improbable exploit. Leader jusqu'à quatre tours de la fin, il rentrait à son stand pour ravitailler, sa chance était passé pour le Belge, classé 7e au final.

Entrait alors en piste JR Hildebrand, lancé comme une balle vers un exploit retentissant, l'année du centenaire des 500 miles. Jusqu'à ce fameux virage 4, long de 402 m et incliné à 9°12'. Que s'est-il passé dans la tête du débutant à Indy ? Un dixième de décontraction ? Le pilote de San Francisco était monté trop haut dans le dernier virage alors qu'il approchait Charlie Kimball pour le dépasser. Il a roulé sur la partie rugueuse de la piste, à l'extérieur, et a perdu le contrôle.

Dan Wheldon, qui se dirigeait vers sa 3e deuxième place en trois ans, voyait alors la voiture du Panther Racing foncer dans le mur et glisser vers la ligne d'arrivée. Pour un peu, on se serait cru dans le film Cars du Studio Pixar, quand le héros Flash McQueen crève ses quatre pneus et se fait rejoindre sur la ligne. La fin sera encore plus cruelle pour Hildebrand, battu sur le fil par Wheldon. "Quel soulagement, a-t-il réagi. C'est une émotion incroyable, je n'ai rien lâché jusqu'à la fin. C'est une performance fantastique pour quelqu'un comme moi qui lutte pour trouver un volant." L'Américain Graham Rahal, 22 ans seulement, a pris la dernière place sur le podium. Le team Panther a lui abattu une dernière en déposant une réclamation. L'équipe de Hildebrand reproche à Wheldon d'avoir doublé leur poulain sous drapeau jaune. Une requête qui a peu de chance d'aboutir.